Revue de presse du 18 août 2020

Ma Grenobloise vous propose les sujets qui ont retenu notre attention en ce mardi 18 août 2020.

Le Dauphiné Libéré

Le coronavirus
Le Dauphiné Libéré, quotidien de presse régional titre aujourd’hui « Un virus dangereux aussi pour les jeunes ».

Considérés comme les personnes les moins à risque, le Dauphiné Libéré informe que les jeunes ayant attrapé le COVID-19 conserveraient les mêmes symptômes que leurs aînés « convalescence longues et séquelles invalidantes ».

Hausse des contaminations ? Le point sur l’Isère
D’après nos recherches sur les sites officiels de présentation de données statistiques, il s’avère qu’en Isère, à daté du 17 août 2020, 22 hospitalisations ont été recensées, 2 patients sont en réanimation, 153 personnes sont décédées à l’hôpital et 725 sont rentrées chez elles.

Il semblerait que les données soient plus fiables du côté du site Covidep. Après analyse, nous avons constaté qu’après une très forte diminution du nombre de cas au 16/07/2020, une légère hausse se fait poindre depuis début août (09/08/2020), mais celle-ci reste moindre : deux cas seulement ont été admis en réanimation. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il faille se relâcher, bien au contraire mais poursuivre nos efforts.

Covidep- Isère

La suisse ?
Le journal Le Temps de nos voisins Suisse indique que le pays compterait 197 cas de COVID-19 ce jour (mardi 18/08/2020). « Le nombre de cas quotidiens n’est plus repassé sous la barre des 100 depuis le 3 août, indique le média, lundi, 128 nouveaux cas ont été annoncés et dimanche 200 ».

La coupe Icare
La plus grande manifestation mondiale de vol libre se déroulant chaque année à St Hilaire du Touvet dans le Grésivaudan au Nord de Grenoble a été annulée en raison des précautions sanitaires qu’exige l’épidémie du Coronavirus. Cet événement, étalé sur 6 jours cette année, qui rassemble toujours près de 100 000 spectateurs au sein du village du Plateau-des-Petites-Roches proposait un programme 2020 alléchant : un festival du film de vol libre suivi de la fête grand public qui fait la renommée de l’événement. Ce ne sera que partie remise.

Les éboulements du Néron
Une information très locale cette fois, concernant la commune de St Egrève, relatée dans le Dauphiné Libéré qui indiquait la réouverture du sentier de Fiancey, de la falaise d’escalade, des cours du tennis et du club qui bordent le Néron. Une lentille s’était détachée engendrant des éboulements à plusieurs reprises. La ville a « décidé d’entreprendre des investigations plus poussée en missionnant un bureau d’étude spécialisé afin d’étudier la possibilité d’engager des opérations de purges complémentaires si cela s’avérait nécessaires ». Ces actions seraient en effet une bonne chose, les éboulements se faisant de plus en plus réguliers et visibles du fait de l’augmentation de la chaleur. L’augmentation du nombre d’habitants aux abords de la montagne cumulée à l’augmentation du risque que causent les éboulements ainsi que les nombreux sentiers mortels que compte le Néron, rendent presque obligatoire cet examen de purge afin qu’il n’y ait pas, dans les prochaines années, des villages alentours rasés.

Affaire Sitbon

Deux canards (Dauphiné Libéré et Capital) mettent en exergue l’affaire Sitbon. Le 31 juillet 2020, l’association Anticor qui lutte contre la corruption et incite à l’éthique en politique a signalé au procureur de la République « les conditions anormales de recrutement et de rémunération par la Région Rhône-Alpes de M. Ange Sitbon, en qualité de directeur du service « relation aux élus et au territoire » ainsi que de nombreux agents contractuels qui auraient dû être embauchés en qualité de collaborateurs de cabinet » indique le communiqué de presse.

D’après un rapport de la Chambre régionale des comptes, les faits seraient les suivants :

1-  « M. SITBON toucherait 9.000 euros nets de rémunération mensuelle, contre 4.000 euros pour un agent titulaire à qualification égale et de rang hiérarchique équivalent.« 

La Cour des Comptes qualifie cette rémunération de « disproportionnée » ; « les agents contractuels ne p[ouvant] avoir une rémunération supérieure à celle des agents de l’État à qualification et fonction équivalentes. »

2- « La région aurait recruté des agents contractuels à des postes correspondants en réalité à des emplois de collaborateurs de cabinet au sein du même service, dirigé par M. SITBON« .

D’après le communiqué de presse : « une autorité territoriale […] ne peut recruter au-delà d’un effectif maximal qui varie selon le nombre d’habitants de la collectivité ». Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes ce nombre de « collaborateurs de cabinet serait limité à 20 membres. La Cour des comptes relève que le service de M. SITBON, composé de 9 agents recrutés en tant que contractuels entre janvier et octobre 2016, réalisait des missions qui relèvent en réalité des fonctions de collaborateurs de cabinet, ce qui porterait donc le nombre de collaborateurs à 26, au-delà du maximum autorisé par la Loi. »

L’équipe rédactionnelle du magazine Capital a contacté l’équipe rapprochée de Laurent Wauquiez qui indique que les fiches de postes de ces personnes existaient depuis 2004 et qu’elles n’ont depuis ni été vérifiées, ni été mises à jour. D’après les dires de cette source, la Région aurait également, depuis le rapport, suivi les préconisations et intégré officiellement ces postes.

Citation

Pour terminer cette revue de presse, concluons avec cette citation inspirante de Morgane Alexandre, professeur de français, maman et auteure d’un livre intitulé « Charles au pays des neurotypiques ». A travers ses pages, elle se glisse dans la peau de son fils diagnostiqué autiste Asperger.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :