France – Zineb El Rhazoui témoigne au Figaro

Zineb El Rhazoui, Zineb de son nom de plume, est une écrivaine, journaliste et militante des droits de l’homme franco-marocaine, née le 19 janvier 1982 à Casablanca. Elle donna le 30 août 2020, une interview au Figaro. En 2017, elle déclara que « l’islam devait se soumettre aux lois de la République, à la raison et à la critique. » Elle s’est déclarée, pour le procès de l’attentat du 7 janvier qui s’ouvrira demain, partie civile.

La partie civile est la personne qui s’estime victime d’une infraction pénale et qui intervient dans une procédure afin d’obtenir une indemnisation de son préjudice.

Elle témoigne dans un passage glaçant la réalité de l’attentat :
La « secrétaire de rédaction à l’époque qui me dit (au téléphone) : « On est planqué dan le bureau de Riss, il y a au moins dix morts ». Mais je ne l’ai pas crue. J’ai continué à penser que c’était une blague jusqu’à ce que j’entende alors des hurlements de bête blessée. C’étaient les pleurs de Patrick Pelloux. Là, j’ai enfin compris et je me suis effondrée. […] » Ce n’est qu’à 21 heures que j’ai connu l’identité des douze morts. J’étais en état de choc. J’ai eu l’impression que la vie s’arrêtait. Que la terre s’ouvrait et m’avalait. […] On n’a pas vraiment suivi ce qui s’est passé à l’Hyper-Cacher. On voyait que la violence continuait mais nous étions incapables de regarder ces évènements comme des journalistes. A ce moment-là, nous ne l’étions plus. La sidération faisait que tout notre intellect était focalisé sur l’attentat. [Au sujet de la manifestation du 11 janvier 2015] Je pensais que les gens avaient compris pourquoi ce n’était pas un détail de pouvoir dessiner le Prophète pour des journalistes satiriques. […] L’ancienne journaliste condamne le silence d’Edwy Plenel qui peu de temps après a tenu une conférence avec Tariq Ramadan ou Rokhaya Diallo. […]. Est-il normal que cinq ans après cet horrible crime, cet horrible revers pour la liberté d’expression et même la culture française, il existe toujours un collectif contre l’islamophobie en France qui bénéficie de financements publics ou européens et distribue l’accusation d’islamophobie aux uns et aux autres, en mettant ainsi des cibles dans leur dos ? Il ne faut pas oublier que si les gens de Charlie ont été tués, c’est parce qu’ils ont été accusés d’islamophobie, un délit qui n’existe pas en France en droit français. Est-il normal que je doive continuer à me balader avec des hommes armés en plein coeur de Paris alors que je suis pacifique, que je n’ai jamais fait de mal à une mouche, que je n’ai jamais violé la loi et que je suis dans mon pays ? Je voudrais pouvoir me promener sans crainte d’être reconnue et attaquée dans mon intégrité physique. L’intégrité morale, n’en parlons même pas, toute les personnes qui osent critiquer l’islam en France et ailleurs dans le monde démocratique sont diffamées, disqualifiées, accusées sans vergogne d’extrême droite. on n’est pas sortis de la confusion idéologique, de l’hypocrisie et de la médiocrité intellectuelle qui a généré des attentats comme celui de Charlie Hebdo. […] Il me tient donc à coeur qu’il soit dit que cet attentat n’est pas un crime de droit commun, mais un crime politique et idéologique. […] »

Crime de droit commun : Les infractions de droit commun, qui sont à différencier des infractions politiques et des infractions militaires, sont toutes les infractions qui ne portent pas atteinte à l’ordre politique, ainsi il faut notamment les différencier des infractions politiques en ce que ces dernières portent atteintes à l’ordre public et à la sûreté de l’État.

« […] C’est une idéologie qui a commis des crimes de masse. Une idéologie qui cible tous nos acquis démocratiques, nos libertés. Il y a là un écueil philosophique que je dénonce. »

L’ancienne journaliste partage le constat de l’avocat Richard Malka qui dans Le Point considérait qu’en matière d’expression la situation avait empiré depuis 2015. « Aujourd’hui où que le regard se pose dans l’espace public, on voit des manifestations de l’islamisation de la société. Pourtant le déni est encore très répandu. Même le discours de l’Etat a évolué, les actes demeurent néanmoins encore timorés ou insuffisants face à l’ampleur de cette lame de fond de l’islamisme qui monte, au point de devenir visible partout, dans toutes les strates de la société. Dans la rue, dans les endroits chics, populaires, dans les transports, les musées, à la plage, dans les administrations, l’école, la police, l’armée, l’hôpital, l’université. Partout. les gens commencent à en prendre conscience et ils sont tétanisés. […] On a tout fait aussi pour aller au bout de l’antiracisme, on a même interdit les statistiques ethniques. On se rend compte aujourd’hui que cet antiracisme est en train d’être dévoyé, de prendre des couleurs racialistes, devant une espèce d’étendard derrière lequel se cachent des courants de pensée profondément racistes comme l’islamisme, l’indigénisme, etc. Plus nous attendront pour agir, moins il sera facile de vaincre le problème. […] Il y a eu une trahison de la République par ceux qui en étaient dépositaires et garants. Il y a des élus aujourd’hui qui sont complices, j’ai envie de dire des « collabos », comme toute personne qui trahit les valeurs de son pays pour s’allier à des idéologies sanguinaires. Je suis militante depuis de nombreuses années. Et qu’est-ce que je fais sinon de la politique en défendant les valeurs auxquelles je crois ? Cela dit, peut-être un jour, si le contexte est plus favorable, faudra-t-il que je franchisse le cap du militantisme, de l’indignation et de la dénonciation pour faire avancer les causes de je défends. »

Source : Zineb El Rhazoui: «Où que le regard se pose dans l’espace public, on voit des manifestations de l’islamisation de la société»

Conférence de Zineb El Rhazoui à retrouver sur :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Zineb_El_Rhazoui

Image de couverture : Dessin de Mark Ruffalo posté sur son compte Twitter en hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo (Mark Ruffalo) – https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/charlie-hebdo-hollywood-appelle-a-defendre-la-liberte-d-expression_3332065.html

Les infractions de droit commun : https://www.doc-du-juriste.com/blog/conseils-juridiques/infractions-droit-commun-definition-infraction-elements-constitutifs-09-09-2016.html

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :