Grenoble – L’édito poétique

Dans son éditorial du jour, le journaliste Antoine Chandellier s’intéresse à la figure de François Bayrou et fustige son retour sur la scène politique c’est un nouveau monde dans lequel on refait « du neuf avec du vieux » dit-il. Il est pessimiste quant à la vision d’avenir : cet homme, « triple loser à la présidentielle ».  « Il est bénévole, rattaché à l’Elysée, [c’est] son immunité ». 

Il termine son exercice sur un flot apollinien : « Mon beau navire ô ma mémoire, avons-nous assez navigué, dans une onde mauvaise à boire ; avons-nous assez divagué, de la belle aube au triste soir ».

Source :
https://c.ledauphine.com/

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :