France – L’Elysée informe : deux soldats français morts au Mali

L’Elysée informe :

« Le Président de la République a appris avec une très vive émotion la mort de deux militaires français, le brigadier-chef de première classe S.T.* et le hussard parachutiste de première classe Arnaud VOLPE, après la destruction de leur véhicule blindé par un engin explosif improvisé, ce matin lors d’une opération dans la région de Tessalit au Mali.

Le Président de la République s’incline avec un profond respect devant le sacrifice de ces soldats du 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes, morts pour la France dans l’accomplissement de leur mission contre le terrorisme au Sahel.

Il adresse ses très sincères condoléances à leurs familles, à leurs proches et à tous leurs frères d’armes. Il les assure de la solidarité de la Nation dans ces douloureuses circonstances. Il apporte également son entier soutien à leur camarade blessé dans la même attaque.

Le Président de la République salue à nouveau le courage et la détermination des militaires français déployés au Sahel, aux côtés de leurs frères d’armes des nombreux pays engagés solidairement dans cette difficile mission.

Le Président de la République appelle à la mise en place sans délai d’une transition politique civile au Mali, conformément aux attentes de son peuple, de l’ensemble des pays qui le soutiennent, et condition sine qua none d’une lutte efficace contre les terroristes. »

*À la demande de la famille, le nom du militaire n’est pas publié.

Le 1er régiment de hussards parachutistes (ou 1er RHP), est une unité de cavalerie blindée de l’armée française, créé sous la Révolution à partir du régiment de Berchény hussards, un régiment français d’Ancien Régime créé en 1719.
Il est basé à Tarbes (Hautes-Pyrénées) qui compte également le 35e régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP). Il est le seul régiment blindé de la 11e Brigade Parachutiste (l’unique brigade parachutiste de l’armée française). Il s’est notamment distingué pendant les guerres de la Révolution et de l’Empire notamment à Jemmapes (1792), Castiglione (1796), Eylau (1807) et Oporto (1809).

En 1946, il devient le 1er régiment de hussards parachutistes (1er RHP). Il s’est implanté à Tarbes en 1961, après la Guerre d’Algérie.

Insigne régimentaire du 1er régiment de régiment de hussards parachutistes

Sources :
L’Elysée
Wikipédia – 1er régiment de hussards parachutistes
Cartes du Monde – Afrique

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :