France – Obono et la LDNA

Sur Front Populaire, dimanche 6 septembre, l’étudiante Junie Stella Kamngaa prit la parole concernant l’affaire Obono. Valeurs actuelles avait récemment publié un roman fiction dans lequel la député apparaissait sous la forme d’une esclave avec les fers au cou. Si la forme peut choquer au regard du passé esclavagiste, on peut néanmoins admettre que seule la liberté d’expression fait foi, il ne s’agit ici pas d’une incitation à la haine, ni d’une image raciste. C’est une caricature d’autrefois, une forme d’expression artistique incomprise, l’utilisation d’un symbole fort pour certains, comme Mme Obono, dans son imaginaire, touché par un blanc qui se sent donc humiliée à nouveau. Mais ce n’est pas le cas, ces personnes dénoncent des traitements et favorisent l’expression d’une histoire ancienne, réelle, une souffrance pour des peuples, sous la forme d’une fiction. L’image est forte car ce passé est à la hauteur de cette image. Ils ont montré raisonnablement leur solidarité et dénoncent ces actes et n’ont visiblement pas été compris.

Dans la vidéo, la jeune femme indique en revanche, que le groupuscule LDNA incite à travers ces actions à la haine et au bâillonnement de l’expression. Valeurs actuelles dont l’expression s’est faite à l’écrit est inquiétée par la justice mais il n’en est rien pour ce groupe qui pourtant s’est introduit illégalement dans les locaux de la rédaction. Ils ont exprimé leur mécontentement par la haine et non pas grâce à la liberté d’expression, par un dessin par exemple.
Junie Stella Kamngaa met en évidence que ce groupuscule véhicule un discours «anti-valeurs de la République ». A travers leurs actions, la LDNA met en péril les valeurs de la République.

VIDEO

Texte :

« C’est quand même étrange, qu’actuellement, la LDNA ceux que j’ai toujours considéré comme les agitateurs, les perturbateurs de la Nation Française, s’introduisent de façon illégale, brutale car ce journal [Valeurs Actuelles] aurait écrit un roman fiction concernant la député Danièle Obono. Bien évidemment pendant l’été on avait réussi à les oublier, ils ont multiplié entre guillemets, des coups d’actions, actions coups de poing pour essayer de faire parler d’eux, cela n’a pas marché, cela a été un flop total. Il a fallu qu’ils se saisissent de l’affaire opposant la député Obono au journal Valeurs Actuelles. On sait tous très bien que c’est un groupe de militants racialistes, qui ne veut que la ségrégation et qui ne veulent que la haine, et qui ne sèment que la haine en France. Ces personnes-là refusent de comprendre qu’on peut être noir et aimer la France, tout comme moi. Qu’on peut être noir et vivre bien en France, et qu’on peut être noir et ne pas être victime de racisme en France. Moi je suis noire en France, je n’ai vraiment pas eu, vraiment pas eu de mal à trouver un logement en France parce que je serais africaine. Tous les logements que j’ai trouvé en France c’était uniquement à la hauteur de ma bourse, à la hauteur de mes moyens. Donc aujourd’hui la LDNA amplifie et va jusqu’à menacer les membres d’un journal, d’une rédaction, va jusqu’à l’extrême ; ils disent « On va vous arracher les bras, on va vous arracher des mains » et malheureusement ce qui est curieux et, malheureusement on assiste encore à ça, en France, aujourd’hui, c’est qu’eux ne sont inquiets de rien ils peuvent se permettre de dire des choses, ils peuvent se permettre d’être violents, ils peuvent se permettre d’être racistes, en France, envers les Français et la justice ne les inquiète pas. Et pourtant, c’est les mêmes personnes qui essayent de nous faire croire que la France serait raciste. Un discours à l’envers, c’est-à-dire qu’on aurait eu un groupe de suprématistes blancs qui irait dans un journal, je ne sais pas de TV5 Afrique et menaçait les noirs qui y travaillent et diraient « on va vous arracher les bras », on passerait à la TV. Ca ferait la UNE du Monde encore. C’est cela que moi je déplore en France, beaucoup de personnes viennent m’écrire « Oui Stella pourquoi tu tires trop sur les Noirs », etc, non je ne tire pas sur les Noirs, je vis très bien en France moi. Il y a d’autres personnes qui partagent mon quotidien, qui sont des étudiants, des médecins, des enseignants, et qui m’écrivent tout le temps et qui sont mêmes des élus de la République et qui ne se reconnaissent pas dans la doctrine dans l’idéologie anti-républicaine que cette brochette de personnes essayent de faire passer en France. Il est donc aujourd’hui important de se demander, est-ce que la justice aujourd’hui concerne tout le monde qui vit en France ou alors on assiste simplement à une faiblesse de la justice ? Une justice qui serait complaisante envers une catégorie de personnes et assez dure avec une autre catégorie de personnes. Et si cela est le cas, on devrait donc se poser la question : « Est-ce qu’aujourd’hui la justice en France est raciste ? » « Est-ce qu’aujourd’hui en France, on devrait avoir peur de s’exprimer, peur d’écrire, peur de caricaturer, est-ce que c’est un délit en France de s’exprimer et de faire usage de sa liberté d’expression ? Et si c’est le cas, est-ce que tout le monde ne devrait pas être censuré au même titre, au lieu de favoriser une catégorie de personnes, et défavoriser une autre catégorie de personne. C’est trop facile aujourd’hui d’accuser la droite, l’extrême droite, non on est tous des Français, du moins nous vivons tous en France et je trouve qu’il y a une malhonnêteté, une vraie usurpation, que de parler de racisme alors que les personnes qui se disent anti-racistes aujourd’hui sont les premières personnes racistes. Voilà pourquoi la LDNA demeure un mouvement en France, nuisible car le discours que ce groupe-là, ce groupuscule de personnes véhiculent un discours «anti-valeurs de la République » et ce discours-là, ne fait que grandir et risque de porter des fruits au sein de la société, au sein de la jeunesse française. Il faudrait aujourd’hui plus que jamais que les jeunes s’intéressent à la politique, à l’économie et au fonctionnement de la France. Et c’est important et avec le groupuscule comme le groupuscule de la LDNA on ne s’en sortira pas c’est sûr. »

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :