France – La liberté d’expression et le gouvernement

D’après un article du Figaro paru ce jour, Mediapart « comparaissait devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris [car] poursuivi pour diffamation par les actuels ministres de l’Intérieur et des Outres-mer, Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, respectivement ministre des Comptes publics et secrétaire d’Etat auprès du ministre des Comptes publics, et secrétaire d’Etat auprès du ministre chargé de la Transition écologique à l’époque des faits ». Dans cette affaire, seul le titre est visé.

« Mediapart avait, [le 16 août 2017 dernier] publié un article intitulé « deux ministres louent la villa en Corse d’un repris de justice ». Un autre titre était également visé : « deux ministres louent la villa d’un ex-trafiquant de drogue ». Edwy Plenel, directeur de la publication, avait plaidé lors de l’audience : « [le but était d’alerter sur] une grave défaillance des services de l’Etat qui, selon lui, ont omis de prévenir deux ministres qu’ils allaient passer des vacances chez une personnalité liée « au grand banditisme insulaire ». Le Figaro informe par ailleurs : « En août 217, Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu ont passé quelques jours de vacances dans une villa au nord d’Ajaccio appartenant officiellement à Christelle Godani, ex-compagne de Gilbert Casanova, condamné à plusieurs reprises, notamment pour trafic de cannabis. Bien qu’officiellement divorçés, Mme Godani et M. Casanova vivent toujours ensemble et ils ont personnellement accueilli Sébastien Lecornu et Gérald Darmanin à leur arrivée en Corse. […] L’avocat des deux ministres Me Philippe Blanchetier a rappelé que de nombreuses personnalités ont séjourné dans cette villa (référencée sur les sites de locations de vacances) sans que Mediapart songe à consacrer un article à ce sujet. » indique le quotidien.

Les questions à poser seraient alors:
– Monsieur Gilbert Casanova trafic-t-il toujours ?
– Qu’est-ce que les deux Ministres faisaient chez un ancien repris de justice ?
– Ne sont-t-ils pas informés du passé trouble des gens dans le but de protéger la République ?
– Une enquête est-t-elle en cours/ouverte pour connaître des liens de collusions entre ces protagonistes ?
– La naïveté est-elle l’heureuse coupable ?

Assainir la vie publique, ça passe par là.

Sources :
Figaro – Mediapart attaqué par deux ministres: pas de caractère diffamatoire selon le parquet

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :