France – Les associations

France 3 informait cette semaine que l’Etat décidait d' »interdire aux associations non mandatées de distribuer des repas aux migrants de vendredi et ce jusqu’à la fin du mois de septembre. »

« L’Etat a mandaté une association, La Vie Active, pour fournir « 4 distributions quotidiennes de repas« , [il] met à disposition des migrants 38 robinets d’eau 5 jours sur 7, dont « 22 accessibles 7 jours 7 » . L’eau est distribuée pendant les repas ; la préfecture considère que « l’ensemble des prestations assurées permet d’apporter aux personnes migrantes des prestations humanitaires suffisantes au regard des besoins de cette population notamment alimentaires« .

Madame le maire de Calais, avait souhaité prendre un arrêté allant dans ce sens mais ce fut impossible car seule la préfecture était habilitée à le faire. Par ailleurs, elle indique que les denrées sont distribuées de façon anarchique. Les associations non mandatées « créent des nuisances et des déchets sont laissés sur place » indique la préfecture.

Solutions/Propositions :
– La réquisition de tentes, et de personnels pour identifier ces personnes permettraient d’organiser un retour des personnes vers leurs pays d’origine.
– Les associations s’octroient des droits et promeuvent une idéologie allant parfois contre les intérêts de l’Etat. Elles ont tout à y gagner puisqu’elle font leur beurre là-dessus, les émotions, les sentiments humains. Toutes ne sont pas de cet ordre-là, mais c’est un domaine amassant beaucoup d’argent, argent servant par la suite à faire de la communication (envoi de porte-clé, de calendriers, de lettres) dans un champ lexical axé sur la culpabilisation de la non-participation monétaire à l’action humanitaire. Jérémy Ferrari dénonce ces pratiques dans son dernier spectacle « Le vrai visage de certaines ONG (Action Contre la Faim). Peut-être est-ce, là-encore un domaine à légiférer. Les associations font-elles la loi ?

Ce sont elles qui généralement montent au crédo, appelant au racisme, jouant avec les sentiments humains sans penser à ceux déjà délaissés en France. Pourquoi ces associations ne vont elles pas toutes dans les quartiers aider les délinquants, les jeunes drogués, éradiquer la drogue et les trafics plutôt que de pointer l’Etat du doigt ? Le temps est à l’agissement. Là est la vraie lutte, là est la vraie guerre. Mais c’est aussi leur fond de commerce. Elles se donnent bonne conscience en accusant de racisme, qui est un mot béni des dieux. L’accusateur l’est forcément car il accuse les délinquants considérés comme victimes. Le terme « raciste » est bien trop simple, bien trop diffamant. La drogue est la seule accusée. Ces hommes se croient viriles en se droguant, ils sont répugnants, certains sont inhumains, capables de tuer. Et c’est au peuple qu’ils veulent ôter la vie ?! L’inverse serait plutôt voulu.

On montre quelqu’un du doigt parce qu’il a commis une faute et le délateur est accusé de racisme ou devient l’accusé ? C’est de la folie. C’est ce qu’insinue Madame Taubira à travers sa joute oratoire, hier sur France Inter, ne voulant point désigner l’ensauvagement par l’ensauvagement. Quels autres mots existent ? violence, casseurs, brûleurs de voitures, pilleurs, tueurs, racailles ? Quels mots sont pour vous les plus justes ? Sont-ils trop violents et trop vrais pour être prononcés ? Aurait-on peur d’accuser l’accusé d’accusé ? Peur d’une rébellion ? C’est bien possible. Car nous n’avons pas les moyens de nous défendre. C’est eux qui détiennent les armes. Par la peur ils nous rendent inactifs, notre sort est scellé.

L’art oratoire est facile pour ces gens-là : c’est la diffamation. Les associations dédaignent la réussite sans aider ceux qui en ont le plus besoin mais dénoncent. Dénoncent toujours et ne font que cela. Elles ne pensent pas aux intérêts de l’Etat, ni aux intérêts de ces personnes ; elles pensent à elles. Elles font fructifier leur bonne conscience ainsi et accusant, à tort les autres. Mais elles ne rendent service à personne car personne n’est dupe de ce manège vicieux ; sinon il y aurait longtemps qu’elles se seraient éteintes d’avoir justement trop bien réussies.


Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :