Front Populaire – Sécurité

Dans un article pour Front Populaire, Olivier Damien, Docteur en Droit, évoque le sentiment d’insécurité qui mine notre pays du à l’insécurité. Face à ce fléau, l’auteur évoque des moyens tout simples et non pas irréalisables qu’il faudrait mettre en oeuvre pour le bien de tous. Voici des extraits.

« Notre pays, à toutes les époques, a été touché par le terrorisme. Mais c’est récemment, que la France vient de découvrir un terrorisme dont l’origine est à rechercher dans les combats menés par des groupes islamistes radicalisés. Particulièrement meurtrières, ces attaques terroristes ont la spécificité d’être le plus souvent menées par des ressortissants nationaux. Notamment issus de la petite délinquance et ayant séjourné en prison pour la plupart d’entre eux, ceux qui se qualifient de djihadistes ont la particularité de pouvoir se fondre dans un décor qui est celui du quotidien des Français. »

« C’est donc toute une approche de la sécurité intérieure qu’il a fallu reconsidérer, là encore, souvent sous la pression des événements et dans la précipitation. »

« Si la lutte contre l’insécurité et la délinquance doit faire l’objet d’une coproduction sociétale – expression à la mode depuis quelques années -, il convient, en tout premier lieu, d’y associer les administrations et services dont c’est la mission première. Les événements récents vécus par les forces de l’ordre ont prouvé que les modes d’organisations actuels avaient atteint leurs limites. Policiers et gendarmes épuisés, militaires sur-sollicités, magistrats débordés, prisons surpeuplées, tout indique que le temps des réformes en profondeur est arrivé. »

« Au fur et à mesure que nos sociétés se développent, les risques en matière de sécurité se font de plus en plus nombreux, et touchent à des domaines de plus en plus variés. Corollaire de cette surexposition, la demande de protection de nos concitoyens est également de plus en plus forte et exigeante. Car si la sécurité doit être assurée pour tous, elle doit se réaliser dans le cadre protecteur des libertés individuelles. Cette apparente contradiction entre sécurité et liberté ne peut donc être surmontée que par une approche rigoureuse quant aux méthodes et aux moyens utilisés par les forces de l’ordre, et une organisation sans faille des systèmes et des procédures policières mises en place. Mais pour cela, il faut qu’au plus haut sommet de l’État, l’idéologie le cède au pragmatisme, et qu’un réel consensus s’opère sur les objectifs à atteindre ainsi que les moyens à mettre en œuvre. Jusqu’à présent, c’est ce qui a souvent fait cruellement défaut. »

Pour rappel, Monsieur Mélenchon s’est rendu à Roman récemment, pour les universités d’été. Roman, ville dans laquelle il y eut durant le confinement un attentat.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :