France – La loi

Depuis quelques semaines on observe en France un renversement des valeurs. Cela fait du bien. Que fallait-t-il pour ce renversement ? Un COVID ? J’ai bien peur que oui. Cette crise et la gestion de ce virus a mis en lumière la gestion dramatique des politiques vis-à-vis du virus mais plus largement de la France. Ce qu’il est aujourd’hui invraisemblable et fou de constater c’est que nos politiciens sont les seuls à ne pas se remettre en question. Durant la crise du COVID je leur en ai voulu d’avoir mis nos vies en danger, de pas prendre soin des populations, de se rendre compte que finalement les distributeurs des courses, les nouveaux modèles de travail des jeunes se résumaient à des UBER ou au chômage, aux boîtes d’intérim qui sous-traitent le travail, à être caissière ou à fuir en montagne.

Comprenez-vous cette triste misère ? Cet esclavage moderne ? Mais qui à envie de travailler dans une société pareille ? Qui ?! Tout le monde fuit, tout le monde fume, les gens se sectarisent. C’est la folie.

Je vais vous dire une chose, je suis ravie que la crise du COVID soit arrivée. Au monde entier, le comprenez-vous ? Nous avons trop abîmée la Terre, nous avons tout marchandisé, nous avons tout violé, nous avons que ce que nous méritons. Les foudres qui s’abattent sur le monde politique sont méritées. Je suis dégoûtée de voir que Monsieur Sarkozy embrasse un discours qu’il n’a même pas du faire sien lorsqu’il était au pouvoir. Tous ces hommes et toutes ces femmes qui embrassent la bureaucratie, qui la font leur, n’ont aucun respect pour elle. Il la considère telle une entreprise au service des gens. C’est pourtant nous qui sommes à son service et ce pour l’éternité. Nous devons perpétuer ce que nos ancêtres nous ont légué, des institutions, des traditions. C’est tout cela que nous devons respecter et nous en sommes aujourd’hui incapables. Nous nous cachons derrière trois bouts de papier sans plus aucun esprit critique. La France n’est plus la France, elle ne sait plus prendre de mesures concrètes, elle a besoin de rapports, et encore de rapports et encore de rapports pour prendre une décision qui n’en est pas une. Elle ne sait plus diriger. Elle ne sait plus. Cela ne s’apprend pas, cela va de soi. Sarkozy sous sa gesticulation autoritaire n’a aucune action. Il a été politiquement faible et acheté. Merci à vous.

Nous sommes incapables d’être un peuple, un peuple correct, un peuple Français. Nous sommes entièrement délités, nous sommes déchiquetés, nous sommes balafrés, nous sommes un peuple qui a dépéri. Lorsque le Professeur  Raoult a trouvé le médicament, (assez rapidement je dois l’avouer). J’ai songé : « Non, pas déjà ! Le confinement est déjà fini ? C’est pas possible » J’avais encore envie d’y rester. Tout le monde s’est abattu sur lui en disant que son médicament ne valait rien, que ca ne soignait pas, personne ne voulait le croire. J’ai pensé cela pendant quelques jours peut-être un ou deux et puis mon père m’a mis la puce à l’oreille. Alors par scepticisme et surtout parce que j’avais lu le Monde pendant deux semaines et que je devenais angoissée à l’extrême à force de le lire, j’ai commencé à regarder les vidéos du Professeur Raoult, cela faisait un moment qu’il travaillait sur les virus, il est d’ailleurs expert. Je trouvais cela étonnant que si cela s’avérait vrai, personne ne le croyait. J’ai regardé beaucoup de ses conférences, il propose beaucoup de cours. En parallèle du Monde je lisais Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, un ami sur Instagram avait posté un extrait de ce poème. J’avais commencé à le lire. Et j’adorais, j’adorais car nous partons à travers ses lignes en pleine, nature, en pleine forêt, et son poème n’est qu’amour même lorsque c’est pour une dispute ou une remontrance la fin n’est toujours qu’amour. Et puis je regardais les déboires médiatiques autour de la figure de Didier Raoult. Je regardais donc beaucoup de ses conférences, je m’intéressais de plus en plus à lui. Je l’ai trouvé extrêmement intéressant.  Il donne beaucoup de conseils dans ses conférences qu’il donne auprès des élèves de médecine et puis il est extrêmement doué dans le monde microscopique des virus qui sont un véritable océan. Parallèlement à cela, de fil en aiguille, j’étais parvenue à m’inscrire sur le site de MichelOnfray.com. Je regardais ses lettres disons quotidiennes qu’il émettait sur l’actualité. J’adorais lire ces magnifiques lignes acerbes et terriblement constructives. Cela me manquait. C’était cela pour moi la presse écrite et les lettres françaises. Et donc tout parallèlement à cela je lisais Nietzsche. Et puis vient un jour où Michel Onfray raconte dans une de ses lettres avoir appelé le Professeur Raoult pour savoir s’il n’était pas tombé malade du COVID suite à un fabuleux voyage en Martinique avec sa femme. Il s’avéra que non mais les deux hommes discutèrent de Nietzsche. Je trouvais cela drôle car enfin je pouvais comprendre que l’amour ou l’admiration pour un auteur pouvait rassembler les deux hommes, en somme qu’il avait bien compris que toute cette société n’était qu’une mascarade et que ce qui comptait plus que tout c’était la vie. Plus j’avancais durant le confinement plus j’écoutais les deux hommes. J’écoutais leurs conseils. Un jour dans l’une de ses conférences, Didier Raoult dit « Tout le monde ne peut pas aussi être aussi intelligent que Goethe » alors curieuse je me dis bon je vais essayer de le lire. Et puis je me mis à le lire et j’adorais. Je tombais amoureuse des lignes de cet auteur. Didier Raoult faisait encore l’objet d’accusations et je ne comprenais pas pourquoi. Cependant j’étais ravie car en parallèle de ma lecture de Goethe je me rendais dans la montagne au-dessus de chez moi, j’observais les plantes, je comprenais le découpage que l’auteur faisait des plantes, la façon dont il envisage la botanique, la simplicité, la fragilité et la beauté de cet environnement. Et tout cet agissement, ce braillement n’était au fond qu’une mascarade. Je me rendais compte à quel point rien n’était plus important que la vie humaine rien. Et je me rendais compte à quel point même cela, cette petite chose infime, à laquelle on ne songe point puisqu’on la vit, était pourtant, était en soi si profonde, si importante, si précieuse, et qu’aucun mot n’est en capacité de qualifier cette importance vitale. Lorsque je vis les deux hommes se réunir, j’étais enfin heureuse, enfin contente. Au fond de moi j’étais ravie de voir deux grands intellectuels qui me ravissent l’esprit se réunir, être en quelque sorte anti-système, de voir qu’ils étaient au fond d’eux, au fond d’eux-mêmes, profondément convaincu de la véracité des auteurs qu’ils avaient pu lire, convaincu de la vérité et de la beauté qui emplit l’homme d’humanité. Je pense que ces deux hommes exceptionnels sont désespérés de voir le délitement social, sociétal, économique de la France. Ils sont désespérés, et peut-être et sûrement même je parle à leur place mais je ne vois pas autrement la réunion de ces deux êtres. D’ailleurs, la sortie de Front Populaire fut une bénédiction à mes yeux. Je ne savais pas comment m’en sortir, et je ne sais toujours pas, alors j’écrivais sans cesse, à tue-tête, à l’équipe de Michel Onfray. Je voulais de l’aide, je voulais qu’on m’entende, qu’on m’aide à sortir de ce système pourri jusqu’à la moelle où la réflexion est abomination, nous qui vivons au pays de la liberté de penser, de la liberté tout court. Ce mot a-t-il encore un sens ?

Je sais que la crise du Covid a mis en lumière des choses abominables, des familles qui vivent à plusieurs dans des appartements vétustes, un retard dans l’apprentissage, une économie qui se brise. Mais c’est un arrêt sur image de la France actuelle. Les politiciens veulent reprendre  de toutes leurs forces cette course incessante dans laquelle ils nous ont plongé car ceux sont eux les fautifs de l’Histoire. Ils ne veulent pas voir ce qu’il se passe car c’est trop terrible. C’est les seuls à ne pas vouloir se remettre en question dans cette affaire. Eux seuls ont le pouvoir de changer le système, de redorer la France mais le travail est trop dur et ils ne le font pas, par lâcheté et flemmardise. Ils veulent juste gagner de l’argent, sans aucune morale et cela se voit, cela se ressent d’ailleurs puisque nous, les habitants de France, nous en payions les pots cassés. Certains violent le système il faut le dire. La France n’est plus respectée nulle part. Tout le monde abuse d’elle, tout le monde la viole. C’est une tournante à ciel ouvert qui profite à tous ceux qui commettent des crimes. A tous, à tout ceux-là. Nos politiques ne sont pas capables de la défendre.

Durant cette période du confinement, j’ai arpenté la montagne, j’ai lu, j’ai beaucoup lu et je suis ravie de ce qui a pu arriver à la France, cela permet de faire un arrêt sur image, cela permet de pouvoir reprendre une économie, de remettre les points sur les « i », de voir l’état catastrophique de notre société. Cela est une chance de reprendre nos destins en main, d’être souverain, d’être nietzschéen, d’être comme Zarathoustra : maître de son destin. Que valent toutes ces disputes sur les plateaux TV, que valent ces petites analyses de petites phrases pour nous dire du bon sens, aurions-nous tous perdu la tête ? Devenons-nous tous fou de ce système (médiatique et d’autres) qui a perdu tout bon sens, toute bonne foi, toute logique de réflexion si ce n’est la logique de la finance ? Je ne vois pas où se cache l’intérêt d’informer si elle ne favorise pas l’émancipation du citoyen ou l’amélioration de la société. Elle favorise une société du spectacle à laquelle je n’adhère pas du tout. Nous avons perdu le sens des valeurs et ce phénomène fonctionne aussi pour tous les autres domaines : la recherche, l’agriculture, les services. Tous. Tous. Tous.

Le personnel soignant n’a pas été remercié à la hauteur de son travail. Macron a géré la crise d’une façon pitoyable, je suis désolée de le dire mais sa gestion a mis en lumière son incompétence et celle de tout le gouvernement. Il n’est pas acceptable de voir que le plus beau trésor est entre les mains de personnes qui jouent, qui ne sont pas même pas capables d’en prendre soin. Ils prennent la France pour un terrain de jeu or elle vaut beaucoup plus que cela. La France, le continent de l’Europe, le Vieux Continent est millénaire, les hommes, les êtres humains l’ont financiarisé à outrance. C’est un pangolin qui fait arrêter toute l’économie, qui fait tomber tout le système et nous voyons que notre système, sans la marche de notre capitalisme, nous ne sommes plus rien, nous n’avons rien. Nous n’avons plus aucune compétence, que ce soit en matière d’agriculture, de recherche, de fabrication de produits innovants, d’invention, de savoir-faire, nous n’avons absolument plus rien. Rares sont ceux de cette branche. Chacun profite ouvertement d’un système qui n’a plus son sens aujourd’hui, qui n’a plus sa tête. Les seuls qui sont concrètement en capacité d’agir sont les soignants, eux ont toutes les compétences nécessaires concrètes. Ce n’est pas notre cas, et ceux qui ont le pouvoir ne l’utilisent guère à bon escient, ils ne réfléchissent pas concrètement, ils défendent les systèmes qu’ils représentent. Je suis désolée de le dire mais je suis ravie que ce système ce soit cassé la figure, cette vie est invivable. Plus personne ne se regarde, plus personne ne s’aide, plus personne de s’entraide, tout le monde se déteste, les gens crachent sur la France, la seule autorité qui vaille c’est l’islamisme. Il y a vraiment un problème et personne aujourd’hui n’est à la hauteur pour régler ce problème et je vais vous dire très sincèrement nous sommes réellement dans la merde, réellement, je me demande comment nous allons nous en sortir et je me dis que les deux seules personnes qui le peuvent aujourd’hui, celles qui ont suffisamment de connaissances pour nous sortir de la crise ce sont Michel Onfray et Didier Raoult.(Eric Zemmour est aussi très fort !) Ces deux seules personnes ont la tête sur les épaules, sont conscientes de tout ce qu’il se passe et peuvent remettre le bateau à flot. Nous sommes tous ignorants, tous, nous n’avons aucune connaissance profonde des sujets et ce sont les deux seules personnes que personne ne veut écouter malgré le fait qu’ils ont raison. C’est tout de même incompréhensible. Est-ce qu’il va falloir une autre crise pour qu’enfin nos dirigeants réagissent et se disent « Tiens c’est vrai je représente une institution, je n’ai pas mon mot à dire sur quoi que ce soit, je dois la défendre bec et ongle et c’est comme cela, c’est la vie, je me soumets à l’institution et je n’en fais pas mon instrument pour je ne sais quoi : là arranger quelqu’un pour un lobby sur les pesticides, là mettre dans la loi un article qui tue un enfant sous prétexte de problème psychosocial, tout cela par ce que la fille et le garçon en question n’ont pas réfléchi à leur acte, en bref de faire son petit marché avec des valeurs, avec des institutions, avec des choses qui nous dépassent ». Mais tout ce petit cirque a été minable, mais minable. Du haut de ma petite tour, j’ai rigolé, ricané et j’ai même été mais profondément scandalisée de voir que tous se disputaient des places politiques (municipales), ils essayaient de se défendre comme ils pouvaient en mentant, et qu’il n’y avait que Didier Raoult qui avait les pieds sur terre à ce moment-là. C’est quand même dingue, moi je ne comprends pas ce qu’il s’est passé durant cette crise, il faudra que l’on m’explique un jour pourquoi en France on veut faire de l’argent avec la vie des gens. C’est quand même fou. On marche vraiment sur la tête. J’ai l’impression de tenir un débat de bon sens mais il a échappé à tous nos politiciens. Ce sont les seuls à ne pas comprendre, ce sont les seuls à ne pas se remettre en question. Le capitalisme  ou pardonnez-moi mon ignorance sur le vocabulaire employé mais le libéralisme tel qu’il est employé est un poison pour la société. Je veux dire pour la nation française, les institutions françaises. Comment est-ce qu’un homme censé, qui représente le pouvoir peut-il laisser sa propre nation, sa vie, tout le patrimoine millénaire allait ainsi à la déchéance ? Mais est-ce que cela est pensable ? Est-ce que cela est autorisé ? N’y a-t-il pas des condamnations pour cela ? Pourquoi ne juge-t-on pas ceux qui détiennent les lois et le pouvoir, les clés de la République sont entre leurs mains et ils la violent. Ils pillent toutes les richesses de la France, ils lui ôtent tous ses pouvoirs, ils la déshabillent, ils déshabillent la Marianne et il la laisse mourir sur la place publique. Mais quels représentants digne de ce nom fait cela ? Mais qui fait cela ? Et ils n’ont aucune poursuite ? Ils ne passent pas sous le courroux de la justice ? Mais comment cela est-il envisageable ? Mais pourquoi est-ce que ce ne sont pas plutôt tout ceux qui nous ont dirigé jusqu’alors qui ne passent pas devant la Commission d’enquête parlementaire ? Pourquoi ce ne sont pas ces personnes ? Elles qui ont bien joué avec l’argent, avec la vie des gens, qui ont enfreint toutes les règles et qui désormais, maintenant que le vent tourne sortent en nous donnant des leçons de morale ? Mais c’est eux qui n’ont aucune morale, c’est eux qui sont la cause de tous nos maux, de toutes nos souffrances, et ils voudraient qu’après cela nous les applaudissions, nous les remercions, nous les louions, que nous soyions hypocrites ? Mais ces gens n’ont aucune valeur. Aucune, ils ne sont même pas capables de remercier dignement les soignants. Ce sont les seuls qui ont pu « nous » maintenir en vie. Ils ne sont pas capables de nous dire « Heureusement que vous êtes là, heureusement que vous faites vos masques vous-mêmes car nous n’avons pas su vous protéger, nous n’avons pas été à la hauteur ». Mais jamais ils  ne se sont remis en question. Mais comme un chef de l’Etat peut-il se prétendre être chef de l’Etat. Qui vous a formé à cette fonction mon cher ? Rothschild ? Rothschild vous a apporté toutes vos valeurs ? Est-ce la banque ? Depuis quand la vie se monnaye mon cher ? Depuis que vous êtes Président ? Il est nécessaire de revoir la loi. C’est une question de vie ou de mort.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :