France – Voile

Avant-hier, une jeune femme voilée entrait dans une salle républicaine pour les travaux d’une commission d’enquête à l’Assemblée nationale. Elle représentait une institution. Ce qui montre combien cette institution (l’Unef) tient en son coeur, l’islam, la femme voilée, emblème d’une femme libre.

Lors de cette audition publique des voix se sont élevées pour exprimer le mécontentement de ce port du voile dans un espace où l’esprit fait loi. Aussi il serait intéressant de s’interroger sur la nature du lien entre le corps et l’esprit. Les deux sont peut-être finalement étroitement liés. Si cette jeune femme est venue pour que l’on entende son esprit mais que son corps s’est vu attirer les foudres de par le port du voile, nous n’avons pas fait attention à son esprit. Nous n’avons plus fait attention qu’à son corps. La posture de son corps, l’habillement de son corps traduit chez elle l’influence de l’islam. Elle est islam, elle incarne le femme musulmane actuelle. Lors de son procès, lorsqu’elle s’est vue attirer les foudres de cette femme et de ces hommes pour qui, des sanglots dans la voix, il fut difficile de lui dire de respecter la loi tant cela s’est déjà insinué dans les esprits (et dans la loi !) attendait, ne disant mot, les blâmes. Elle écoutait stoïque, immobile, tous les reproches qui lui étaient faits. Celui de se cacher. Ces hommes et ces femmes dont la voix s’est élevée ont reproché à la jeune femme, de se cacher dans un espace où finalement la voix, la corps et l’esprit sont libres. On lui reprochait de considérer comme ennemie l’espace de la République qui justement accueille et peut-être accueille trop, et accueille à bras ouverts. La République ne devrait pas accueillir en fermant les yeux, elle devrait accueillir en se posant toujours la question de ce qui peut lui nuire. Par leur départ, ces hommes et ces femmes ont affiché leur mécontentement mais n’ont pas demandé ou exigé le retrait du voile. C’est comme si cette demande était impossible à formuler. Impossible car cette jeune femme ne le retirera pas. Il est tel un hymen. Il représente sa virginité, sa pureté de l’esprit. Dévoiler son corps dans un espace qui demande que l’on mette à nu son esprit était impensable pour elle et l’est toujours. La demande ne fut pas formulée, ces hommes et ces femmes sont partis, ont laissé sûrement cette femme s’exprimer, au nom d’une institution et n’ont donc pas usé de leurs esprits pour combattre le sien, terrain sur lequel la République peut espérer gagner sans quoi elle mourra. La représentante du débat public n’a pas soutenu la République, a pris parti pour le voile qui finalement n’était pas interdit dans cet espace mais est-ce cependant laïque d’afficher ses sentiments religieux non pas finement mais ouvertement ? Est-ce que les chrétiens, si il y en avait lors de cette audition, ont ouvertement revendiqué leur religion ? Les juïfs l’ont-ils ouvertement revendiqué ? Les athées l’ont-ils ouvertement revendiqué ? L’esprit républicain n’est-il pas censé être séparé de toute religion ? Au nom de quoi, au nom de qui la République fait ces exceptions ? Au nom des meurtres commis sur notre sol ? Seule cette femme est restée inerte, stoïque, face aux reproches qui lui était fait comme si tout cela n’était finalement pas de sa faute, comme si la colère qu’elle attisait n’était finalement pas de sa faute. Elle n’explique pas pourquoi elle porte le voile, elle ne dit pas “En effet ca n’est pas laïque mais je le porte quand même” elle ne dit mot. Elle ne se défend pas, elle subit, elle subit par volonté pour montrer qu’elle est la victime de ce système. Système qui l’a pourtant menée au coeur de la République. L’Unef accuse par ailleurs les députés d’islamophobie sur Twitter. Ces propos d’incitation à la haine, au racisme relèvent de la diffamation et devraient être largement condamnés.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :