France – Vérité

Portrait – Qui est cet homme qui connaît le quartier Mistral ?

Cet homme  porte un prénom d’origine arabe. Il vit à Fiancey, domaine qui est devenu l’apanage de l’islamisation. On y fait le ramadan dehors, le soir, dans la rue, partage de sucreries, bonbons, chocolat, acheté  à Carrefour le jour-même.  Cet homme fume des joints, le soir, entre amis, collègues. Et c’est lui qui connaît des mecs sur Mistral. Je traînais avec lui car je fumais plus que les autres, y compris mes anciens collègues. J’étais passée à la beuh. A St Egrève, il est entraîneur de foot. Il entraîne les jeunes.

A St Egrève, il y a deux stades de foot, il y a un premier stade de foot, à côté de Balestas,  à côté du Néron . Il y a des tribunes sur lesquelles les jeunes peuvent se réunir le soir quand il pleut, fumer, discuter à l’abri. Tous les endroits abrités, les jeunes s’y réunissent, comme à côté du cimetière, le préau adossé à l’école. La rue est le meilleur espace, le meilleur endroit. Rochepleine est le pire endroit de tous. La police n’y met même pas les pieds or elle est située dans Rochepleine, à peine excentrée du centre le plus « pourri » si je puis m’exprimer ainsi. On y fume chicha à l’extérieur, échange de barrettes de shit, achats etc, sur le trottoir, sur un parking, entre les garages. Les joints sont fumés dans la voiture, ou chez quelqu’un dont les parents sont absents, dans les sous-sols de parkings, dans les parcs, sur les places. Ceci à la vue de tous. C’est juste un attroupement de jeunes à première vue malfamés que personne ne vient voir car effectivement, il y à anguille sous roche.

Même entre collègues (dealers et acheteurs) il y a des coups foireux, un homme serviable qui achète son shit au dealer voit les roues de sa voiture crevée car trop neuve. Service et soumission. Ce n’est que soumission.

A St Egrève, il y a un second stade de foot, à côté de la piscine Tournesol. Ce quartier est également devenu islamisé. Une mosquée s’est construite à côté de la piscine. Dans cet endroit il y a  donc : la  piscine, le terrain de foot et la mosquée. Généralement le samedi ou le dimanche, il y a plein d’hommes en longues barbes noires et en djellabah qui sont devant la mosquée. Ils attendent je ne sais quoi, le début de la prêche peut-être, sûrement. Ils discutent. Ce sont les Aristote de nos jours.

Madame Figaro

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :