France – Il faut écouter le Père

Dans sa conférence du 20 août 2020, Michel Onfray répondait à la question posée par Stéphane Simon : « Y’a-t-il, actuellement, des personnages politiques pouvant se réclamer gaulliste ? »

Ce à quoi il répondait :

« Le gaullisme sans le général cela existe car il y a un corpus. Ce corpus s’organise autour d’un simple mot c’est la souveraineté. [Il faut une ] souveraineté militaire, car on ne peut pas se faire protéger par les américains sinon on devient un état américain et non plus français, ni par les soviétiques car on ne peut pas se faire protéger par des gens qui peuvent nous attaquer. [Il faut une] souveraineté économique. A De Gaulle, qui n’était guère bon en économie, un économiste avait conseillé que le monnaie [est] un instrument politique, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Il faut que vous puissiez évaluer, dévaluer, réévaluer etc. Il faut que vous ayez la main sur votre monnaie, si vous n’avez pas la main sur votre monnaie vous n’avez pas la main sur votre économie [sans cela] ça n’a aucun sens. [Et] souveraineté nationale. Bien sur que [De Gaulle] veut l’Europe, mais qui ne veut pas de l’Europe aujourd’hui ? Personne n’est un ennemi de l’Europe. […] On peut vouloir une Europe libérale, on peut vouloir une Europe sociale, on peut vouloir une Europe fédérale, on peut vouloir une Europe impériale, une Europe du marché, une Europe socialiste, tout le monde est européen. Simplement le général De Gaulle disait : « Il faut que cette Europe soit l’occasion de partenariats qui sont des partenariats privilégiés dans lesquels la nation reste la nation ». Il n’est pas question qu’on dise « On va diluer la nation, il n’y a plus de frontière, il n’y a plus de monnaie, nous ne disposons plus de notre monnaie, [nous ne] disposons plus de notre arsenal nucléaire [car] Macron est en train d’avancer les pions pour faire de telle sorte que  nous partagions les codes nucléaires avec l’Allemagne. Comment peut-on imaginer une chose pareille ? C’est sympathique les allemands, on s’entend bien avec eux etc. Mais, mais on ne sait rien [de l’avenir], la Turquie pose des problèmes dans le bassin méditerranée, il y a une communauté turque extrêmement importante en Allemagne, il y a des écologistes, des verts, des socialistes, des communistes, qui soutiennent les minorités turques en Allemagne, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer en Allemagne. Donc on ne peut pas dire « Ah bah au fait, on a changé les codes nucléaires parce que non, on les a donné, donc on ne les a plus, [et] si on les a plus on n’a plus d’autonomie ou d’indépendance ».

Donc peut se dire aujourd’hui gaulliste, quiconque défend la souveraineté dans tous les domaines.

[Il faut faire comme De Gaulle qui disait :] « Viser haut tenez-vous droit. »

Suite à la guerre d’Algérie, De Gaulle avait également dit que Colombey-les-Deux-Eglises s’appellerait dans 40 ans, Colombey-les-deux-Mosquées. De Gaulle a donné l’indépendance et l’autonomie à l’Algérie puisque c’est ce que l’Algérie voulait sauf que le niveau de vie était tellement bas que sur les 10 millions d’algériens, 1 millions d’européens, devenus donc français, allaient venir en métropole avait-il prévenu. Personnes que l’on ne pourrait pas refuser car citoyens. De Gaulle a écouté ce que le peuple algérien voulait. Le FLN est responsable des problèmes en Algérie et non pas la France, c’est le FLN qui n’a pas voulu la paix, qui n’a pas voulu la remise du niveau de vie de l’Algérie, de la modernisation car la France avait gagné la bataille d’Alger. Quel est le niveau de vie de l’Algérie aujourd’hui ? Combien de personnes sont heureuses en Algérie ? Ne préfèrent-ils pas tous revendiquer l’Algérie sur le sol français ? Il y a différents peuples à l’identité déchirée sur un seul sol, Français et d’origine chrétienne. C’est problématique. De Gaulle avait, pour l’Algérie, d’ailleurs pensé à un découpage girondin. Refusé aussi.

Le Premier Ministre Jean Castex a dit avant-hier suite à l’attentat perpétré contre deux journalistes : « Dieu merci, ils n’ont rien. »

Nous sommes dans cette situation catastrophique. De Gaulle avait raison. Il faut écouter le Père de la nation, Michel Onfray.

Source :
Michel Onfray
Image

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :