La déconstruction du voile

Le Président a évoqué la femme porteuse du voile comme étant la nouvelle Marianne. Il y aurait une vraie réflexion à avoir entre les différentes communautés concernées. Des débats autour de ce qu’est le féminisme, de ce que représente le féminisme, la féminité. Il faudrait de véritable penseurs/penseuses, pour penser cette question-là. Je ne pense pas qu’une Gisèle Halimi ou qu’une Zineb El Rhazoui soient d’accord pour penser la femme musulmane, porteuse d’un voile comme des femmes émancipées. Il dépend de ces filles-là. Il faut ouvrir le débat, discuter avec elles, les faire venir en plateaux. Des femmes de toutes origines, de toutes origines sociales pour interroger la question de la femme et du rapport au corps en soi. Pourquoi vouloir le cacher, pourquoi vouloir l’exhiber, pourquoi ne pas le vouloir tel qu’il est : normal. Pourquoi est-il vu, considéré par certains membres de communautés comme un objet sexuel. C’est le cas en Inde où une femme a récemment subit un viol collectif. La sensibilité de la femme, la conscience de la femme est totalement oubliée, ignorée, écrasée, au seul profit du plaisir de l’homme. Il s’agit-là d’une véritable bête sauvage. Le corps de la femme est celui qui subit le plus de pressions sociétales. Il le faut beau, il le faut sexy, il le faut fin, il le faut, il le faut, il le faut. Toutes les injonctions concernent les femmes en ce qu’elles sont beaucoup plus naïves et plus sensibles aux critiques physiques que les hommes. Ce sont elles qui doivent plaire en société. Les hommes n’ont pas de telles injonctions. Si oui, lesquelles sont-elles ? Par la publicité (nouvelles consommatrices), les jambes des femmes sont devenues des objets sexuels en eux-mêmes : agression à Strasbourg. Les femmes se couvrent les cheveux et les homme se font pousser la barbe. Pourquoi cacher la féminité d’un côté et l’exhiber de l’autre ? Il faut vivement échanger avec ces filles-là, celles qui représentent une grande communauté et qui ne se prononcent pas assez. Elles veulent faire passer la raison avant le corps. Mais cela est un acte politique, religieux avant d’être un acte de raison (ou pas, peut-être est-il libre, conscient et sous-tend-il de véritables valeurs émancipatrices, il faudrait dans ce cas entendre la représentante de ce mouvement). Il met en évidence le caractère impur du corps alors qu’il est pur puisqu’il est sur terre. Puisque la vie a donné vie au corps. Par définition le corps est naturel. Je ne vois pas en quoi porter le voile peut aider à émanciper la femme, la rendre plus libre de corps et d’esprit. Lui faire outrepasser les barrières religieuses qui disent, qui ont décidé que son corps était « impur », « incitatif au pêché ». Pour casser cela, les occidentaux (machines publicitaires) ont décidé de « fabriquer » la femme plus femme que femme. Les hommes eux n’ont guère changé. Aucune injonction spéciale (si ce n’est acheter des voitures), or il suffit juste de rester naturel et je ne vois pas où est le problème à être une femme. Certains ont voulu se faire de l’argent sur notre dos et cela a créer des problèmes.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :