Front Populaire – Crise sanitaire : vers un « humanicide ? »

OPINION. Cette pandémie, dont la gravité reste véritablement incertaine, a pour conséquence, avérée celle-ci, au-delà du risque mortifère, moins de 1% de décès, la destruction du tissu économique, du lien social, et des ressources culturelles.

Crise sanitaire : vers un « humanicide ? »

Cette pandémie, dont la gravité reste véritablement incertaine, a pour conséquences, avérée celles-ci, au-delà  du risque mortifère, moins de 1% de décès, la destruction du tissu économique, du lien social, des ressources culturelles et à terme de détruire l’humanité pour ces raisons psycho-sociales

L’OMS, devenue un organe de propagande, radicale, du zéro virus, a-t-elle oubliée, sa propre définition de l’état de santé : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

Comment concilier bien-être physique sans mettre en perspective le bien-être social et psychique ?

Quel intérêt peut avoir une vie humaine dans une « désociété », inverse d’une société dont la définition est, le milieu humain dans lequel quelqu’un vit ? Aucun si ce n’est de prendre le risque de la régression et d’aboutir à l’humain sauvage, isolé, dans une dystopie.

Le rationnel de cette crise virale n’est pas suffisamment convaincant, et réjouissons-nous, pour imposer de telles mesures liberticides. Trente et un mille décès aujourd’hui ,c’est toujours trop, alors qu’on nous promettait malgré le confinement aux alentours de 100000 décès. Une quasi-disparition des décès par la grippe au lieu de 10000 à 15000 décès annuels malgré des campagnes de vaccination. Plus de 99% de guérison spontanée après contraction du virus, pas de surmortalité au 1er septembre en France par rapport à 2019, une augmentation des hospitalisations en service de réanimation mais avec un turn-over plus rapide et des patients qui restent moins longtemps et guérissent….

Le profit éventuel des bénéfices secondaires liés à cette «hérésie » planétaire restent obscurs, cependant les réflexions que nous ont  permis ces bouleversements sociétaux sont riches d’enseignements.

L’autoritarisme sanitaire fait marcher dans le rang par l’intermédiaire d’une prise de conscience subite de notre propre finitude, qui finit par s’émousser après de longues années de paix, en occident. L’humanité se voyant inscrite dans une éternité se rend compte de sa vulnérabilité, relative, face à une invasion microbienne et perd le sens des réalités. Elle qui se voyait déjà dans une approche transhumaniste, au sens humanité augmentée, s’inscrivant dans un continuum de vie, s’aperçoit qu’elle est non seulement loin de cet objectif, prend peur et désorganise le milieu humain pour le détruire progressivement et aboutir au lieu du transhumanisme tant convoité, a l’inverse, à un «humanicide ».

Plutôt que de fantasmer la vie éternelle, apprenons à vivre pleinement, en connaissance de cause. La mort est au bout du chemin, elle fait partie de la vie et la rend plus intense.

La profession de cancérologue rend la tâche plus aisée, dans le sens ou la finitude de nos existences fait partie du quotidien mais nous fait aussi prendre conscience de beauté de la vie avant la maladie, la beauté du combat pendant la maladie, la beauté dans la guérison et aussi la réalité d’une vie qui se termine naturellement pour tout un chacun.

La médecine n’a pas pour vocation de sauver des vies, on ne se  sauve pas de la vie, mais celle de la prolonger en respectant la personne porteuse de l’affection dans toutes ses dimensions, psychiques sociales, culturelles.

L’humanité ne disparaitra surement pas de cette crise virale mais assurément de la destruction du lien entre les hommes si celle-ci venait à durer.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :