Front Populaire – Incendie de l’Église de Rillieux : « on attaque la religion supposée du maire »

ENTRETIEN. Depuis ce week-end, la tentative d’incendie de l’Église de Rillieux (métropole lyonnaise) par des criminels cagoulés suscite l’indignation. Arnaud Lacheret* a mené une carrière de collaborateur d’élus locaux et nationaux pendant plus de dix ans, notamment auprès du maire de Rillieux. Il nous a accordé un entretien.

Incendie de l’Église de Rillieux : « on attaque la religion supposée du maire »

Front Populaire : Vous êtes l’ancien chef de cabinet d’Alexandre Vincendet, le maire de Rillieux-la-Pape. Vous connaissez donc bien la ville. Ce genre de violences urbaines sont-elles fréquentes ? L’insécurité y est-elle particulièrement notable ?

Arnaud Lacheret : Jusqu’ici, Rillieux-la-Pape était plutôt épargnée compte-tenu de ses caractéristiques sociales. Ce n’était pas tout rose, mais la politique sécuritaire mise en place par le maire avait porté ses fruits et pacifié une ville de banlieue plutôt agitée mais en rien comparable avec des villes de la banlieue parisienne. Alors oui, il y avait des dégradations, des voitures incendiées et des rodéos, mais disons que c’était plutôt en baisse jusqu’au confinement, et surtout jusqu’au déconfinement.

FP : Avoir tenté d’incendier l’Eglise est-il anodin ou un acte ciblé ? Si oui, quel est l’objectif ?

AL : Je ne sais pas si c’était ciblé. Ce que je sais c’est qu’en quelques semaines, une école a été vandalisée, une boite à livres a été incendiée et maintenant, une voiture brule une partie de la façade de cette église, le tout sur fond de folle rumeur selon laquelle le maire, réélu au premier tour avec 67% des voix, serait « raciste ». Le symbole est donc fort : on attaque la religion supposée du maire en criant, d’après des témoins, que ce dernier est raciste et que l’on souhaite qu’il parte. Peut-être que c’est toute autre chose, mais le symbole est là.

FP : Vous dites par ailleurs que les criminels agissent selon les préceptes d’Abu Mussa Al Suri. Pourquoi pensez-vous cela et qu’est-ce que cela implique selon vous ?

AL : Al Suri est un théoricien du Djihad redécouvert par Gilles Kepel. Il théorise notamment la déstabilisation des sociétés occidentales pour que les musulmans s’unissent contre les locaux, cette union étant censée se forger suite à de nombreux attentats et troubles à l’ordre public afin de déclencher des sentiments de rejets de la part des occidentaux. Les auteurs de l’incendie sur Rillieux-la-Pape n’ont évidemment jamais lu Al Suri et n’en ont sans doute jamais entendu parler, mais la recrudescence de ce type d’actions violentes entraine des expressions de racisme et de rejet de plus en plus vives, ce qui est clairement un des effets recherchés par ce théoricien. Les auteurs ne sont sans doute pas des islamistes à proprement parler, mais l’effet produit est le même.

FP : Vous y voyez une forme d’amorce de guerre civile ?

AL : Personnellement, je n’y crois pas car malgré tout ce dont on nous abreuve, l’intégration fonctionne en France. Les jeunes et moins jeunes français d’origine musulmane ont massivement intégré l’enseignement supérieur, puis l’entreprise, l’administration, souvent à des postes intermédiaires, puis d’encadrement. C’est un mécanisme d’embourgeoisement qui saute aux yeux quand on y prête attention. Ceux qui pensent que cette classe moyenne bien intégrée va se joindre aux racailles décérébrées se trompent lourdement, selon moi. Par contre, ces troubles vont devoir être traités par un tour de vis sécuritaire et judiciaire qui, je le pense, est attendu notamment par les habitants de ces quartiers. De surcroît, le score du maire, Alexandre Vincendet, aux dernières élections municipales dans ces quartiers en atteste très largement (ndlr : élu au premier tour avec 67% des suffrages).

FP : Une partie de la gauche serait complaisante à l’égard de ces fauteurs de troubles ? Dans une tribune récente, vous parlez d’une « campagne de terre brûlée ». Qu’entendez-vous par là ?

AL : Pour le coup, la gauche, qui pensait avoir ses chances, s’est vue confrontée à une lourde défaite, notamment dans les quartiers les plus populaires. Plusieurs militants étaient déjà dans une dialectique que l’on retrouve souvent à l’extrême gauche qui tend à traiter tout opposant de fasciste ou de raciste, mais jusqu’à présent, cela ne marchait pas car ils espéraient regagner ce qu’ils considéraient comme leur dû. En définitive, ils ont été manipuler quelques jeunes qui ne demandaient que cela en affirmant partout que le maire était raciste et qu’il fallait le combattre. Lorsque le ministre de l’Intérieur est venu, certains ont même tenté de l’approcher pour justement lui indiquer qu’Alexandre Vincendet utilisait des propos insultants à l’encontre des jeunes. Si ce n’est pas une volonté délibérée de nuire en des moments graves, je ne sais pas comment qualifier cette attitude.

FP : Gérarld Darmanin considère que c’est la République qui est visée derrière cette attaque d’église. N’est-ce pas plutôt la France et tout ce qu’elle représente en tant que civilisation ?

AL : Dans mes livres, j’évite ce genre de généralisation car elles ne mènent pas à grand-chose. Que quelques individus crient « nique la France » par provocation ne signifie pas qu’il y ait une action organisée et planifiée. Par contre, le fait que des lieux de cultes soient pris pour cible est plus grave. Deux mosquées ont été dégradées dans l’agglomération lyonnaise ces dernières semaines, et on ne peut s’empêcher de penser que l’incendie de cette église de Rillieux-la-Pape sera interprété comme une « réaction ». On attaque le symbole du « français blanc », sa religion supposée. Indépendamment de l’intention réelle des auteurs qui, même s’ils sont appréhendés, risquent de ne pas dire grand-chose de très intelligent, c’est ce que l’opinion publique retiendra, c’est ce que ceux qui veulent vraiment frapper la République retiendront.

*Docteur en Sciences politiques, Arnaud Lacheret a publié en 2019 Les Territoires gagnés de la République ?, chez Bord de l’eau. Son dernier ouvrage, La femme est l’avenir du Golfe, sortira en novembre chez le même éditeur.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :