Front Populaire – « La chute » : grandeur et décadence de Jean-Luc Mélenchon

CRITIQUE. Dans « La chute » (Editions du Rocher) Hadrien Mathoux, journaliste politique à Marianne, relate comment Jean-Luc Mélenchon, leader d’un mouvement fascinant à de nombreux égards, s’est retrouvé emprisonné de son pacte dangereux avec les islamo-gauchistes après avoir abandonné les classes populaires.

« La chute » : grandeur et décadence de Jean-Luc Mélenchon

24 avril 2017. La France insoumise (LFI) réalise un score remarquable : plus de 7 millions de citoyens ont voté Jean-Luc Mélenchon, soit 19,58 % des suffrages exprimés. Comment expliquer que, à peine deux ans plus tard, le parti stagne à 6 % aux européennes, et que trois quarts des Français (72%) ont une mauvaise opinion du leader des Insoumis alors qu’ils étaient 42% à le percevoir positivement en septembre 2017 ? Ce sont ces questions auxquelles se propose de répondre Hadrien Mathoux, journaliste politique à Marianne, dans son ouvrage La Chute (Editions du Rocher). Cette enquête, commencée au début de l’été 2018 et achevée au printemps 2020, se présente comme l’autopsie politique Jean-Luc Mélenchon et plus largement de La France insoumise.

A la tête d’un mouvement fondé en février 2016, Jean-Luc Mélenchon a atteint l’objectif politique qu’il poursuivait depuis dix ans : dégager le Parti socialiste de sa position hégémonique à gauche. Mais en deux ans, les Insoumis ont vécu une période apocalyptique, avec les départs de très nombreux cadres, de lourds désaccords internes, des affaires judiciaires, une défaite électorale retentissante aux européennes… En mêlant documentation, suivi quotidien de l’actualité du mouvement, et une centaine d’entretiens avec des Insoumis, de Jean-Luc Mélenchon à des militants anonymes en passant par les députés, Hadrien Mathoux avait simplement prévu de suivre LFI et d’analyser les défis auxquels était confronté le mouvement. Finalement ce qui devait être un témoignage de journaliste sur le terrain s’est transformé en autopsie.

L’autopsie politique de Jean-Luc Mélenchon d’abord, un personnage hors norme autant par son parcours que ses débordements. Sa campagne et son score de 2017 (il était pour beaucoup inimaginable qu’un candidat de gauche radicale rassemble près de 20% des voix lors d’une présidentielle) ont fait de LFI un parti crédible à l’accession au pouvoir. Un rêve éveillé qui s’est transformé en longue agonie, dont le point culminant est l’épisode des perquisitions menées dans le cadre des enquêtes sur des emplois fictifs au Parlement européen et sur des comptes de campagne. A ce moment-là, les Insoumis basculent dans un tourbillon judiciaire et médiatique dont le tribun ne se relèvera pas indemne, faisant douter de sa capacité à exercer sereinement la fonction suprême : dans les enquêtes d’opinion, le leader des Insoumis connaît une chute historique de popularité. L’institut spécialisé Ifop utilise même le terme de « rupture d’opinion », qui désigne une transformation brutale et rapide de l’avis des Français au sujet d’une personnalité publique. Avant les perquisitions, 46% des sondés pensaient que Mélenchon possédait « la stature d’un président de la République » : ils ne sont désormais plus que 20%.

Ce livre étudie également les problèmes existentiels auxquels la gauche est confrontée : l’abandon des classes populaires et ouvrières au profit des minorités. Jean-Luc Mélenchon, qui a pleuré Charb se retrouve à signer une tribune pour dire « stop à l’islamophobie » lancée par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), organisation pilotée par les Frères musulmans.

Hadrien Mathoux ne fait pas l’impasse sur ce pacte de LFI avec les islamo-gauchistes, dont les députées Danièle Obono et Clémentine Autain sont des porte-voix surfant sur le credo « décolonial » qui les conduit à nier les dangers du séparatisme religieux. Pas d’impasse non plus sur la manière dont Jean-Luc Mélenchon, républicain et laicard convaincu, a laissé son parti se faire gangrener par l’islamo-gauchisme par clientélisme… une stratégie forcément perdante, mais qu’il ne semble pas pour l’instant prêt à abandonner.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :