La philosophie de BHL

Ce que dresse le philosophe BHL et la culture qu’il propose aujourd’hui, représente toute la misère culturelle dans laquelle nous baignons depuis 20 ans et qui n’est que misère, tristesse, immondice et mortellement ennuyeuse. Les films sont trop réalistes ; qu’ils soient des documentaires ! Le cinéma n’est plus fait pour se détendre, il rappelle tristement la réalité, la misère, la misère sociale dans laquelle nous baignons, le temps est triste, nous ne rions plus, nous ne pouvons plus rien dire, nous sommes pétris de bien-pensance. Et ils crient au génie ! L’idéologie de BHL est celle de Libération, de France Culture, du Monde, qui ont mis de côté un homme qui dérangeait, qui croit en l’Islam des Lumières mais nie l’islam djihadiste. Qui rêve mais qui nie la réalité, le cauchemar. Il se rend en terre du cauchemar et le transforme en rêve dans Paris Match. Il tronque la réalité qui dès lors passe inaperçue bercée dans un écrin de rêve.

Lors de son intervention sur Cnews BHL était face à Zemmour et ce dernier rappela fabuleusement les faits de BHL. Zemmour, quoi qu’on dise et pense de ses propos, a fait son travail de journaliste, peu d’hommes ou de femmes, sont capables de faire ce qu’il a fait. Un travail on le suppose, minutieux, d’histoire et de comparaison. Il lui a rappelé les dégâts de sa politique en France. Le rappel de son idéologie historique lui était insupportable. Nous nous rendions compte du désastre de ses paroles et des actes qui en découlèrent.

Pourquoi faire de l’argent sur la misère du monde ?

BHL fit un reportage en terres meurtries et fut publié dans Paris Match. C’est tout de même incompréhensible. Pourquoi ne fait-il pas une conférence sur ce qu’il se passe là-bas ? Afin que tout le monde soit informé de ce qu’il se passe ? Une conférence qui retrace l’histoire du pays, la géographie, la politique, la culture du pays. En bref dresser l’identité du pays pour qu’on le comprenne. Et tout cela gratuitement, car comprendre est essentiel. Ou rémunéré, mais peu rémunéré par exemple 5 euros, comme Michel Onfray et son épouse qui l’aide à tout organiser.


Par ailleurs Paris Match, ne s’adresse pas à n’importe quel public. Il ne s’adresse qu’à la couche supérieure, très supérieure de la société, dont certains sont plus préoccupés par les problèmes d’égos que par les réels problèmes du monde. Arte aurait été un meilleur choix.

Il y a un décalage, un problème entre l’idéologie « merveilleuse » proclamée et la pratique, soit 20 ans plus tard, la réalité qu’il a créé.

Image

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :