Grenoble – Résumé des faits

Tour de piste des informations grenobloises parues dans le Dauphiné Libéré ce jour :

– A Grenoble, cette nuit, des jeunes se s’ont fait agresser dans le Parc Paul Mistral par quatre autres jeunes. Ils se sont fait rouer des coups de bâtons, voler téléphones portables et autres bricoles. Deux ont été retrouvés âgés de 16 et 17 ans.

– La ZAD de Roybon est en cours de démantèlement ce jour. Elle était à l’origine occupée par les zadistes révoltés contre la construction d’un Center Parcs. Ils logeaient depuis 2014 sur les lieux. En juillet dernier le groupe à annoncé renoncer à ce projet. La ZAD, sur laquelle les « zadistes » s’étaient implantés est ce jour démantelée.

-Nature : « un jeune gypaète barbu, une espèce de vautour protégée, a été retrouvé mort criblé de plombs de chasse dans le parc national des Cévennes. […] Ce gypaète nommé Dolomie, né dans un zoo berlinois en mars 2020, avait été relâché dans l’Aveyron en juin par la LPO dans le cadre d’un programme de sauvegarde de l’espèce, avec un collier GPS. » La LPO va porter plainte, « délit punissable de trois ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende selon le communiqué. »

Une affaire de drogue : « Un jeune homme de 23 ans a été condamné à quatre ans de prison, dont un an avec sursis probatoire pour trafic de stupéfiants et violences, mardi 6 octobre au Tribunal correctionnel de Blois (Loir-et-Cher), rapporte La Nouvelle République. Alors qu’il avait reçu de faux billets pour le paiement d’une cargaison de cannabis, il n’avait pas hésité à sortir une arme et à tirer sur ses acheteurs crapuleux. Cinq autres personnes étaient également poursuivies par la justice. Elles ont été condamnées à des peines de jours-amende ou de prison avec sursis. »

Terrorisme enfin, au Mali près de douze militaires maliens ont été tués dans une attaque entre lundi 12 et mardi 13 octobre. Le bilan est provisoire. « Côté ennemi, neuf djihadistes ont été abbatus. » « Le centre du Mali est pris dans un tourbillon de violences depuis l’apparition en 2015 dans cette région d’un groupe djihadiste mené par le prédicateur peul Amadou Koufa, qui a largement recruté au sein de sa communauté. Des affrontements communautaires se sont en outre multipliés entre les Peuls, majoritairement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon pratiquant essentiellement l’agriculture, qui ont créé des groupes d’autodéfense, en s’appuyant notamment sur les chasseurs traditionnels dozos. »

Photo Dauphiné Libéré – AFP – Armée Malienne.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :