Les perquisitions

Voici quelques réflexions suite aux perquisitions qui ont eu lieu ce matin au sein du domicile et aux bureaux de plusieurs ministres en référence à la plainte C19.

Cette perquisition représente le besoin évident de vérité des citoyens. Mais ce que je ne comprends pas c’est que cela fait quelques mois que le gouvernement travaille et je crains que cette perquisition, notamment chez Olivier Véran puisse avoir des répercussions sur l’équipe en place. Ils commencent tout juste à travailler ensemble et peut-être de concert, ils essayent de se réunir et je crains que cela n’entrave le bon fonctionnement du redémarrage de la France qui se veut plus que tout, en ce moment difficile, me semble-t-il, unie.  Faire entrave à la justice serait injuste, protester contre l’ordre de la justice n’est pas justifié car elle fait son travail mais je crains vraiment qu’elle ne brise ce travail de confiance qui est en train de se ressouder entre les Français et le gouvernement. Ce n’est que les prémices mais peut-être sont elles bonnes. La justice doit faire son travail, la vérité doit parler mais comme dans l’Etranger de Camus, la justice pour celui qui connaît la vérité est plus fatigante qu’autre chose, elle désespère, les juges n’y verront que ce qu’ils voudront voir. Il est vrai que je me mets à leur place, il est très difficile d’être dans une concorde totale française. C’est même franchement impossible. C’est pourquoi la transparence est de mise. La transparence du temps des romains était facile. Il y avait peu de choses à gérer : la nourriture, l’argent et la guerre. Désormais, notre société est empêtrée dans de nombreuses données, les humains veulent tous leurs parts du gâteau quitte à être corrompus. Tout est désorganisé, on ne sait plus qui croire, tout le monde profite du système, c’est l’hécatombe, la débamdade. Cette après-crise, cette direction gouvernementale avec Jean Castex qui me semble être un honnête homme essaye de faire son possible. Il aurait été bien que la vérité jaillisse au moment même de la crise non après. Les familles des victimes, pour certaines vont vouloir savoir et connaître les couacs gouvernementaux. Faut-il passer par ce genre de procès pour avoir accès à la vérité du pouvoir, c’est-à-dire, le gouvernement, dans son action au quotidien, est-il transparent ? Quels intérêts sert-il ? Est-ce que ce sont ceux du peuple ? Est-ce que ce sont ceux de Maastricht ? Est-ce que ce sont des intérêts extérieurs à la France ? Des intérêts particuliers ? Au plus offrant ? Que dit la loi et la Constitution au niveau de la gestion du pouvoir ? Comment doit s’exercer le pouvoir ? A qui doit-il servir ? Comment mesure-t-on l’efficacité du pouvoir ? Si le peuple est satisfait et s’il ne l’est pas alors que se passe-t-il ? De plus, si les personnes qui sont au pouvoir actuellement sont remplacées par qui le seront-elles ? Nous ne connaîtrons pas ces personnes, ni leurs intentions. Nous devrons rétablir, encore une fois, un contrat de confiance, qui s’est amenuisé, perdu, détruit au fil des années. Voter de nouveau, ne pas être transparent, va demander un nouveau travail démocratique que je crains les citoyens ne sont plus prêts à faire. Très peu s’étaient déplacés pour les municipales. Pourquoi le feraient-ils encore ? Qu’est-ce qui aujourd’hui plus qu’hier les auraient convaincu de la volonté du gouvernement d’améliorer le quotidien des Français, c’est-à-dire revenir à des choses plus simples, plus concrètes, moins industrielles et près de  chez nous. Ne pas construire des gros hôpitaux, mais des petits centres de santé, ouvrir des fleuristes, des commerces de proximité,  favoriser l’artisanat, ce qui jadis fit le cœur de la France sa renommée et non sa destruction. Espérons que ces sombres heures puissent nous permettre de faire un retour sur nous-mêmes et de renouveler le souffle Français.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :