Mes excuses à la France.

Je vous prie monsieur Bernard-Henri Lévy de bien vouloir m’excuser. J’ai beaucoup de respect pour vous. A votre âge j’aurais été incapable de faire la moitié des choses que vous avez faites (écrire un livre). Et d’ailleurs je le suis. Je vous prie de bien vouloir m’excuser, j’aurais dû mieux vous présenter dans mon article, en introduction ; car sur ce qui est de la façon dont vous envisagez la philosophie, je campe sur ma position. Je prie tout ceux que j’ai pu blesser dans mes propos de m’excuser également. Tous ceux qui travaillent dans la culture au sens large du terme, qui font leur maximum, qui réalisent des choses, des choses bien concrètes. Je vous prie de m’excuser. C’est vous qui nous enrichissez et je mesure combien cette tâche est haute, noble et périlleuse. C’est le fruit de tout un peuple, de toute une civilisation en action que j’ai renié pour le meilleur, mais aussi pour le pire. C’était pour que l’on se réveille et que l’on se mette enfin à discuter.

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :