En quoi cela est-il une offense ?

Le peu d’actes et d’annonces effectuées de la part du gouvernement depuis vendredi 16 octobre montre la non-volonté de changer, d’arrêter la liberté islamiste en France. Il ne veut au contraire surtout pas les déranger dans leurs pratiques, dans leurs comportements, il ne veut pas les déranger car il sait leur soumission à la France impossible. Par soumission c’est le renoncement à leur religion dans l’espace public au profit d’un investissement dans la connaissance pour servir la communauté. Cette stagnation, cette impassibilité, ce sursaut à peine perceptible est une goutte, une vaguelette minable dans un océan terroriste.

Beaucoup de mosquées, d’imams ne prennent pas la parole, ils sont en paix car si on offense leur religion, ils sont défendus par des hommes prêts à tuer. Des hommes qui dénoncent, peut-on imaginer à Daesh ou à d’autres ce que fait un enseignant en France en 2020 : montrer des caricatures à ses élèves. Et tous, au Pakistan s’indignent, se révoltent, s’arment, brûlent le drapeau Français, brûlent Charlie Hebdo. Nous sommes revenus au temps des croisades. Nous sommes revenus malgré nous, au temps d’une guerre de religion qui ne dit pas son nom. L’Islam n’a pas évolué, l’Islam ne s’est pas intégré en France c’est la France qui a intégré l’Islam ; car si l’Islam s’était intégré en France, les imams parleraient et s’exprimeraient parfaitement en Français et ils ne s’excuseraient pas que leur religion ait perpétré un égorgement en 2020, couper la tête, trancher la gorge, découper la tête de son corps, de son buste, prendre par les cheveux la tête d’un mort, de cet homme, prendre une photo de sa tête et la poster sur les réseaux sociaux pour que Daesh soit fier de nous, soit fier de lui, de sa capacité à tuer un homme, à découper, dépecer un homme, à 18 ans et nous nous demandons si l’Islam est une religion de paix ? Nous nous demandons si la Mosquée de Pantin ne fermera pas ou fermera, peut-être que oui, peut-être que non, 6 mois ? Nous nous demandons, nous nous excusons que quand même il faut les comprendre tous ces gens qui sont stigmatisés par leur religion car nous les pointons du doigt. Ce professeur n’a même pas pointer du doigt il a dit : « Voici ce qu’est la liberté d’expression ». En quoi cela est-il une offense ?

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :