France : country of freedom expression

Hier, lundi 9 novembre, Céline Pina, essayiste et porte-parole de Front Populaire tint ses mots : « Tous les musulmans ne sont pas des terroristes ». Nous apprenons ce jour que Charles Michel Président du Conseil Européen propose la création d’un conseil européen de formations des imams où comment l’Europe croit légiférer ce qui n’est pas légiférable. Comment les institutions peuvent-elles sincèrement penser que l’islam, les musulmans, les croyants, vont se faire dicter ces codes eux qui, pour les intégristes ne respectent déjà pas les codes en vigueur ?
Pensent-ils sincèrement qu’ils vont accepter de se faire dicter leur loi eux qui ne respectent déjà pas les lois de l’école ? L’autorisation du port du voile en est une preuve, c’est un affichage volontaire de la religion dans l’espace public donc la création à la vue d’une césure. Les bouddhistes vivent au Tibet et se vêtissent ainsi qu’ils le souhaitent. Personne ne verrait un accompagnateur vêtu d’un vêtement du bouddha pour accompagner les enfants à l’école. Si des gens veulent vivre en harmonie avec leur pays, leur religion et leur vêtement il faut aller dans ce pays où très précisément cela est possible. En France cela n’est pas possible. Le Président l’a dit lui-même sur Al-Jazeera. Listen again. Si une contestation institutionnelle s’élève contre cela, on la fait taire « c’est trop grave vous comprenez docteur Watson, on ne peut pas s’occuper de ce problème », on la fait alors bâillonner voire pire on la laisse mourir, cela évitera de faire des vagues dans la société et de régler cette gangrène.

Céline Pina évoquait hier le fait que tous les musulmans ne sont pas des terroristes. Certes, c’est un fait mais ils sont pour beaucoup si ce n’est tous, silencieux. Combien ont dit, lançé, des pétitions disant « Je ne suis pas terroriste » à la façon de « Je suis Charlie » (façon grossière et caricaturale de défendre quelqu’un, mais à cette époque tout le monde était Charlie, et personne n’avait honte de le dire. Maintenant dire « Je suis Charlie » c’est être vu comme un terroriste car opposé à des tueries qui ont plongé une rédaction dans un bain de sang. Un bain de sang.) et donc dire engageons une action avec le gouvernement pour aller chercher les jeunes dans les quartiers, éradiquer la drogue, imposer des stages militaires et civiques. Combien de personnes qui sont profondément touchées par ce qu’il se passe dans leurs convictions se sont mobilisées après cela ? Ne laissent-ils pas faire car ces personnes tuent ceux qu’ils détestent ? Ils tuent des gens qui peuvent s’exprimer dans les médias, se moquer, s’amuser, dire du mal d’autrui, être fortuné, ne défendant pas les petites causes et d’autres ne font que subir et envient cela. L’envers du décors est désastreux. Les médias à la Cyril Hanouna c’est une fille dont les seins sont exhibés en plateaux et qui nous dit qu »il faut s’habiller convenablement quand d’autres vêtues en pull nous disent qu’il faut mettre des jupes. Il est plein de femmes admirables, Ségolène Royal en est un exemple. Claude Chirac, Céline Pina, Barbara Lefebvre. Il est beaucoup de femmes respectables en France. Malheureusement, ce ne sont pas elles qui font la couverture des magazines.

Ces personnes, ces pères en casquette, survêt, TN, font la loi. Ce ne sont pas des imams, ce ne sont pas des représentants de l’islam. Ce sont des personnes qui soi-disant au nom d’une religion incitent à tuer et les autres doivent fermer leur bouche. Certes montrer des caricatures pour étudier la liberté d’expression est maladroit, pointer les musulmans leur disant ceci peut vous offenser est offensant, cela exclut d’emblée un groupe mais se venger par le meurtre est pire que tout. Ceci est sordide, cela est pervers, cela est malsain. D’autant plus que l’on sait dorénavant que la petite en question n’était pas là. Pas là. L’homme est un l’instigateur d’un crime sanglant, la fille une menteuse. Les mots vont choquer mais ils ne sont que vrais. Et ils ne font que renvoyer à une réalité déplaisante pour ceux qui l’a créent. Elle a menti donc elle est une menteuse. Désolée de vous déplaire, Monsieur. Si ça déplaît encore on va faire en sorte de pointer un gros calibre et après une mise à mort, comment se sentira cette personne ? Revigorée ? Jouissante ?

Le mot de terroriste est entré dans le langage courant. Il ne fait guère peur. Il est un tableau noir accroché dans le ciel de la France. C’est comme si la société avait appris à composer avec ce mot, avec le fait qu’il y a et qu’il y aura des terroristes. On ne sait même plus ce que cela veut dire. C’est celui qui provoquera le plus qui sera tué. C’est la roulette russe. C’est celui qui jettera le plus d’huile sur le feu pour dire que des lycéens ne font pas la bise aux femmes du fait de leur religion, que les endoctrinements, disons plutôt, que la culture arabe a été investie par la drogue tout comme la culture française et que ceci a pourri les cultures qui se font désormais la guerre. Certaines personnes s’en sont très bien sorties tout en étant d’une culture différente de la France. Mais le jour où la France lancera une fatwa dans ces quartiers pour siffler la fin de la récréation, est-ce que ces gens la soutiendront ? Aimeront-ils plus leur pays que des enfants représentant (mal) leur culture et ainsi les sauver, tous les deux ? Ou devront-t-ils choisir ? Il est des cultures en France, la culture chinoise par exemple qui s’est implantée, par exemple des restaurants chinois, libanais, qu’il est exquis et délicieux de découvrir. La question est comment la culture arabe peut se transcender, fabriquer quelque chose d’extraordinairement positif, montrer au monde qui elle est, la faire aimer. Camus l’avait fait, des photographes partis sur les terres arabes, dans le désert l’ont fait. Cela n’est plus.

Est-ce que les footballeurs qui doivent tout à la France incitent à aimer la France ? Ne sont-ils pas en tant que « nouveaux bras armés admirables » des jeunes eux aussi responsables de leur comportement ? Faire des soirées outrancières, jeter son argent par les fenêtres à la face du monde, tout s’autoriser, pendant que d’autres chôment, perdent leur emploi, ferment boutique, se suicident. Faire payer des maillots à près de 100 euros, des places du même tarif voire trois fois plus, voir des jeunes défigurer des villes car ils ont vu leur équipe perdre, céder à des caprices incommensurables et oser venir la ramener en disant vous êtes racistes est simplement d’une mauvaise foi absolument honteuse, indigne, dégoûtant, révoltant. Si ces enfants agissent comme cela dans la rue alors comment agissent-ils chez eux ? Les parents leur ont-ils appris à tout casser, à tout saccager ? Tous ces rappeurs qui ont gagné des mille et des cents en crachant sur la France et sur ses représentants combien tentent de racheter leur sort ? Combien sont-ils à ne s’être pas installés à Miami où je ne sais où et à avoir financé la construction à Marseille d’une école ou dans le 9.3. ? Combien sont-ils à tenté d’aller les chercher ces gamins ? Eux qui étaient comme eux hier. Sont-ils devenus comme ceux qu’ils détestaient hier, peut-être même pire, ou sont-ils devenus des âmes charitables ayant compris leurs erreurs d’hier pour construire l’histoire de demain et changer le destin ou ont-ils laissé pourrir les quartiers et fait fructifier leur argent ? Peut-être aura-t-on encore droit à une belle représentation du rappeur Booba et de je ne sais quel autre rappeur se faisant un combat dans les galeries marchandes d’un aéroport. Quel spectacle ! Merci Messieurs, vous sauvez l’honneur. Que vous êtes beaux, forts, intelligents et admirables ! La France vous remerciera pour vos combats. Il est un autre rappeur…intéressant, auto-surnommé « l’aigle ou l’aiglon », vous ne le (re)connaissez pas ? Pourtant il est facilement reconnaissable, il ne connaît qu’un mot : « pute ». Facile à reconnaître, comme promis.

Par ailleurs, pour tous ces délinquants, nous avons l’impression que l’islam est un prétexte à la rébellion plus qu’à l’évocation d’un Dieu serein et parfait pour qui la Terre ne serait qu’un lieu de paix et de sérénité et qui invite plus que tout à l’humilité. N’ayez pas honte d’être musulman mais n’ayez pas honte d’être Français, avant tout et surtout. La religion viendra après, sinon la France n’est pas faite pour vous. Pour un mariage il faut que le consentement se fasse à deux, si l’un n’est pas consentant, il n’y a pas de mariage. Il y a divorce, haine, mépris, outrages, cynisme, détestabilité, violence et contentement de la violence par vengeance car l’autre ne nous aime pas comme on est. Cette réaction est anormale et doit pouvoir se soigner mais par quels moyens ?

Si pour eux, la conception de l’islam n’est pas l’évocation d’un Dieu serein et parfait alors qu’ils en parlent et débattons de leur vie spirituelle. D’autres religions débattent entre elles, pourquoi pas eux avec tout le monde ? Les grands recteurs des mosquées devraient rassembler tous les imams pour s’entretenir avec eux telle la COP21 du climat. Ici ce serait la COP des imams 2020, in France, country of freedom expression. Chiche ?

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :