Quelques passages de l’oeuvre de Locke

Il est quelques passages de l’oeuvre de Locke « Traité du gouvernement civil (1690) »que l’on peut retrouver gratuitement sur le site de l’UQUAC. En effet, dès qu’un auteur est mort, 70 ans après son décès, son oeuvre tombe dans le domaine public. Cet article aurait pu être payant cependant il est difficile de mettre en place des options payantes. De plus, se faire de l’argent sur quelques choses de gratuit n’est pas vertueux ainsi que l’a montré Proudhon. Par ailleurs, il est fort probable que cet article n’intéresse personne et que personne ne s’engagerait financièrement à le lire. Espérons le contraire. Dans tous les cas il est impossible de mettre l’option payante, qui coûte chère et que nous ne savons installer. Nous risquions par là de perdre tout notre argent et en ne sachant pas de surcroît utiliser l’outil. Extraits.

Le rapport à la terre est important chez le philosophe. Il est inutile d’amasser plus de choses que ce dont on a besoin.

Quoiqu’il en soit, il est certain que la fin d’un loi n’est point d’abolir ou de diminuer la liberté, mais de la conserver et de l’augmenter. p. 45

Ce qu’ils font ne tend qu’à rendre plus capable de produire les autres, et à le mettre en état de prendre plutôt les rênes du gouvernement. Si donc quelqu’un me demandait, quand est-ce que mon fils est en âge de liberté ? Je répondrais : justement lorsque ce Monarque est en âge et en état de gouverner. p.47

« Mais quand la violence cesse, l’état de guerre cesse aussi entre ceux qui sont
membres d’une même société ; et ils sont tous également obligés de se soumettre à la
pure détermination des lois : car alors ils ont le remède de l’appel pour les injures
passées, et pour prévenir le dommage qu’ils pourraient recevoir à l’avenir. Que s’il n’y
a point de tribunal devant lequel on puisse porter les causes, comme dans l’état de
nature; s’il n’y a point de lois positives et de juges revêtus d’autorités; l’État de guerre
ayant une fois commencé, la partie innocente y peut continuer avec justice, pour
détruire son ennemi, toutes les fois qu’il en aura le moyen, jusqu’à ce que l’agresseur offre la paix et désire se réconcilier, sous des conditions qui soient capables de
réparer le mal qu’il a fait, et de mettre l’innocent en sûreté pour l’avenir. Je dis bien
plus, si on peut appeler aux lois, et s’il y a des juges établis pour régler les différends,
mais que ce remède soit inutile, soit refusé par une manifeste corruption de la justice,
et du sens des lois, afin de protéger et indemniser la violence et les injures de
quelques-uns et de quelque parti; il est mal aisé d’envisager ce désordre autrement que
comme un état de guerre : car lors même que ceux qui ont été établis pour administrer
la justice, ont usé de violence, et fait des injustices; c’est toujours injustice, c’est toujours violence, quelque nom qu’on donne à leur conduite, et quelque prétexte, quelques formalités de justice qu’on allègue, puisque, après tout, le but des lois est de
protéger et soutenir l’innocent, et de prononcer des jugements équitables à l’égard de
ceux qui sont soumis à ces lois. Si donc on n’agit pas de bonne foi en cette occasion,
on fait la guerre à ceux qui en souffrent, lesquels ne pouvant plus attendre de justice
sur la terre, n’ont plus, pour remède, que le droit d’appel au Ciel. »

« Cette liberté par laquelle l’on n’est point assujetti à un pouvoir arbitraire et
absolu est si nécessaire, et est unie si étroitement avec la conservation de l’homme,
qu’elle n’en peut être séparée que par ce qui détruit en même temps sa conservation et
sa vie. »

Le chapitre VII de la société politique ou civile est particulièrement intéressant. La page 55, le point 85 la page 58 également tout comme la page 59. Il faut que chacun se taise et prenne le temps de lire. La société française, grâce aux médias télévisuels en continu, ouvre une fenêtre néfaste au monde. Nous n’avons plus de pudeur.

Vous pouvez retrouver ce livre sur John Locke Traité du gouvernement civil (1690)

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :