Accès à la nature : les guides demandent d’assouplir la règle du 1km/1 heure

Des pratiques compatibles avec les appels à la prudence. Le DL/A.Ch

Depuis le 28 octobre, et le nouveau confinement, les guides de haute montagne sont au même titre que d’autres éducateurs sportifs (moniteurs de ski, escalade…) autorisés à s’entraîner. Une dérogation qui ne les empêche pas d’être solidaires des pratiquants amateurs, dont les déplacements sont, comme tout citoyen, bornés à la règle quotidienne du 1 km/1 h depuis leur domicile.

Considérant que l’accès à la nature est un bien essentiel pour tous, Christian Jacquier, président du syndicat national des guides de montagne (SNGM), majoritaire dans la profession, estime « qu’il faut assouplir ces restrictions qui pour certaines personnes revient à supprimer l’accès à la nature». Une pétition pour un accès responsable à la nature, initiée par un accompagnateur en montagne haut-alpin et une médecin grenobloise a déjà rassemblé 185 000 signatures.

« Un élément essentiel de l’équilibre de l’être humain »

Dans un communiqué, le SNGM estime que par rapport au confinement du printemps dernier, qui avait vu les autorités prises de court, la donne a changé avec une crise sanitaire qui s’installe durablement dans le quotidien. «Nous  sommes  par  ailleurs  conscients  de  la  réalité  d’une  situation  sanitaire  préoccupante  et  complexe  à  gérer,  notamment  pour  nos  services  hospitaliers  à  qui  nous  exprimons  toute  notre  reconnaissance et notre soutien»,    déclare  Dorian Labaeye, membre du bureau directeur du SNGM. Néanmoins pour les guides, le lien à la nature est bien plus qu’un simple loisir.

« C’est un élément essentiel de l’équilibre de l’être humain, tant sur le plan physique que psychique et émotionnel. Il participe ainsi à la qualité du système immunitaire et donc plus largement à la préservation d’un bon état de santé physique et mentale. C’est en cela une vraie question de santé publique ».

Et de demander à ce titre, les activités de pleine nature ne fassent pas l’objet de restriction d’accès. « Cette liberté fondamentale est pleinement compatible avec un appel à la prudence et à la responsabilisation individuelle. A la lumière de cette situation nouvelle, il apparaît primordial que la société dans son ensemble puisse  participer  de  manière  collective  et  responsable  à  la  définition  de  ses  besoins  et  de  ses  valeurs fondamentales et veille au respect de ceux-ci ».

Source :
Dauphiné Libéré

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :