Ce « nouveau monde » déjà périmé

OPINION. Diplômé en Histoire et en Science politique, Max-Erwann Gastineau est essayiste et chroniqueur politique. Spécialiste de l’Europe centrale, il est l’auteur d’un premier essai remarqué : Le Nouveau procès de l’Est, éditions du Cerf, 2019. Ce texte est un billet d’humeur.

Ce « nouveau monde » déjà périmé

De retour du Leclerc, près de chez moi, en plein cœur du Morbihan, à la sortie d’un rond-point dévêtu de jaune (paraît que ce n’est plus à la mode…), coincé entre Port-Louis, Locmiquélic et Riantec, non loin du Lidl et de l’Intermarché, derniers maillons de la sainte-trinité locale des orphelins du petit commerce.

Impossible d’acheter un livre (les rayons sont bâchés), mais possibilité de retirer une commande de livre sur la borne Amazon placée, comme au Drive, à l’extérieur, à deux pas du parking. Dans le bourg d’à côté, la seule librairie a fermé (c’était un bar-librairie, sans doute un concept breton). Petits commerçants et artisans en berne (ils sont subventionnés par l’Etat pour ne pas mourir de la fermeture qu’il impose), mais en périphérie, une fois garés sur les anciennes terres agricoles aménagées pour lutter contre la vie chère : smart box, wonderbox (pour voyager dans un wonder world… ouvert, de nouveau ouvert depuis la défaite de Trump), stand Click&Collect, ouverture des rayons télé, électro-ménagers et imprimantes wifi…

Il n’y a pas d’arrêt de l’économie, Madame Dupont, mais une amplification des effets délétères de la start-up post-nation : des consommateurs au chômage relancent l’industrie asiatique grâce aux aides sociales financées par l’impôt de cadres en télétravail qui ont voté l’avènement de la post-nation…

Avec la crise sanitaire, « rien ne sera plus comme avant ! », comme dans l’ancien monde qui était le nouveau en 2017, vous disait-on ? C’est vrai, c’est pire !

A l’heure où ces quelques lignes sont écrites, Ouest France se remémore dans son édition du jour une des plus grandes symphonies bretonnes du « petit Mozart » de l’économie. C’était en 2015, à Lannion. Alors ministre de son domaine de prédilection, Emmanuel Macron vint annoncer aux salariés d’Alcatel-Lucent leur rachat par le Finlandais Nokia. « Je ne fonctionne pas à la nostalgie, commence le virtuose. On peut penser qu’il vaut mieux rester français et seul. Si c’est pour finir en mauvais état et avec beaucoup de licenciements, ce n’est pas une solution. » Cinq ans plus tard, plus du tout français et donc moins seul que jamais, Alcatel-Lucent vit son quatrième plan de licenciement, « et la descente aux enfers se poursuit », explique le grand quotidien rennais.

Petite pensée pour mes grands-parents, qui ont connu l’« isolement »… la terrible époque d’une France « seule », livrée aux mains de ses commerçants, artisans, agriculteurs et ouvriers d’industries arrimées aux vieilles lunes étatiques de l’indépendance stratégique…

Petite pensée pour cette vieille dame, croisée au Leclerc, devenue étrangère à la langue de son propre pays.

Petite pensée pour ces retraités qui ne sont pas des « boomers » (expression de la jeunesse dorée inventée pour orienter sa rage contre les vieux plutôt que contre les butors de l’économiquement correct), qui ont connu la guerre, la faim, ont participé à la reconstruction du pays, à son retour dans le concert des grandes nations… et qui voient ce qu’il devient…

Petite pensée pour ma grand-mère, née dans les années 1930, qui me disait l’autre jour : « Mais quand même… On est un grand pays, la France ! On peut se suffire à nous-mêmes ! » Non, on ne peut pas. Ne nous berçons pas d’illusions. Comme celle de croire que ce « nouveau monde » n’a pas quelque chose de périmé.

Auteur :
Max-Erwann Gastineau
Essayiste
Publié le 12 novembre 2020

Source :
Front Populaire

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :