Pourquoi le multiculturalisme est incompatible avec notre République

Le multiculturalisme tel qu’il est pratiqué dans certains pays anglo-saxons est-il compatible avec l’universalisme républicain français ? Céline Pina décrypte.

Verbatim

« Depuis 2015, nous sommes habitués à ce que sur les questions de liberté d’expression nous soyons dans une forme de guerre larvée entre un fascisme islamiste extrêmement virulent et finalement un Occident ou du moins une Europe présentée comme défenseuse des libertés et comme une sorte de plaque laïque dans une océan de religiosité. Toutes ces questions-là font que la question des limites de la  liberté d’expression sont fréquemment posées. Elles sont posée par la violence terroriste mais elles sont aussi posées par des gens qui sont nos alliés et qui sont finalement les Etats-Unis, le Canada parfois la Grande-Bretagne. Pourquoi ? Parce que eux fonctionnent selon une logique politique, leur régime politique c’est le multiculturalisme. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que la société n’est pas unifiée, elle fonctionne selon des groupes différents auxquels vous appartenez. Ces groupes de référence sont ratio ou sont très souvent religieux. Ils peuvent même mêler les deux et ils se trouvent qu’il arrive parfois que vous ayez des droits différents selon votre origine raciale ou selon votre appartenance religieuse. C’est ainsi qu’on a pu voir par exemple en Grande-Bretagne des tribunaux locaux appliquer la Charia parce que les gens demandaient à être traités selon les conditions de leur pays d’origine. C’est ainsi qu’aux Etats-Unis, si vous êtes blancs ou si vous êtes noirs, vous n’avez pas les mêmes chances d’accéder à une université. Vous avez des points en plus si on estime que vous êtes défavorisés, en moins si on estime que vous êtes privilégiés. Bref vos droits ne sont pas ou ne sont plus égaux et le groupe auquel vous appartenez finalement est celui qui définit vos possibilités et vos droits. Le problème c’est que quand vous définissez cela sur une base raciale, se pose toujours la question de la mixité, du métissage et de savoir à ce moment-là à qui vous appartenez : au noirs, au blancs etc. Et en général on ne s’en sort pas. Qu’est-ce que cela donne quand vous fonctionnez comme cela avec des groupes qui sont à la fois des groupes de référence qui n’ont pas du tout les mêmes intérêts et qui fonctionnent en rivalité. Et bien en règle générale ce n’est pas la concorde qui grandit entre ces groupes c’est le rejet et la haine puisqu’un membre d’un autre groupe vous concurrenci et donc votre adversaire direct, quand bien même vous pourriez le trouvez sympathique. Donc à ce titre-là on est obligé de faire extrêmement attention au vocabulaire qu’on utilise, au mot que l’on emploie c’est pour cela qu’on a employé la formule de politiquement correct. En fait le politiquement correct n’est pas une marque  de respect entre les communautés, il montre que la haine est telle qu’un mot de travers peut donner une explosion d’une violence rare et qu’il faut donc lisser le langage pour éviter que la haine ne s’exprime dans les rapports sociaux c’est donc choisir la censure et l’autocensure plutôt que combattre et la rivalité. Et de fait on n’a pas le choix parce que cette rivalité entre groupes elle a été instituée comme un mode de fonctionnement politique. Les anglo-saxons sont donc en train d’aller dans le mur à cause de cette organisation qui finalement abolie tous rapports au bien et au mal puisqu’ensuite les seuls rapports qui sont autorisés c’est qu’est-ce qui est bon pour ma communauté et qu’est-ce qui est mauvais pour ma communauté ? On comprend bien que dans ce cadre les limites de la liberté d’expression elles se posent tout de suite, d’ailleurs c’est même la liberté d’expression qui est limitée. Pour autant, en France il existe aussi des limites à la liberté d’expression. C’est ce que l’on appelle distinguer la peau de la chemise. Je vais le faire très court. En France vous pouvez critiquer, insulter, vous moquer, être même extrêmement désagréable envers une religion mais pas seulement envers une religion, envers n’importe quelle idée ou n’importe quelle philosophie vous pouvez étendre la critique voir l’insulte tous les êtres imaginaires possibles, aux êtres mythiques, donc cela peut aller du Prophète de l’islam en passant par Bouddha en passant par Jésus mais vous pouvez vous moquer des licornes et inventer même le dieu du Pastafarisme qui serait un Dieu en Spaghetti. Vous avez tous les droits quand il s’agit d’idées, de choses légendaires ou d’abstraction. En revanche, vous n’avez absolument pas le droit d’appeler à la haine, au rejet ou au meurtre de quelqu’un à raison de sa religion. Autrement dit, pour paraphraser Mila je pourrais dire que j’ai le droit de mettre un doigt dans le fondement d’à peu près tous les dieux de la terre quelque soit la façon dont on les appelle et je peux y inclure leurs Prophète et les Rois dont on parle tant dans la Bible. Pourquoi ? Parce que ce sont des personnages mythiques en faisant cela je ne blesse personne réellement, eux en tout cas ne sont pas touchés. En revanche si je me mets à dire cette personne-là est musulmane ou cette personne-là est chrétienne je considère que l’on doit rejeter ou primer, faire du mal aux gens parce que leur religion n’est pas bonne, à ce moment-là oui je tombe sous le coup de la loi et ce que je commets est répréhensible et je dois être sanctionné. Maintenant on assiste à un glissement qui est de dire mais je me sens insultée dans ma foi et bien met ton mouchoir dessus et assied-toi parce que on n’a tous des moments où on se sent heurté par quelqu’un d’autre où on va se sentir heurté par un comportement simplement il se trouve que nous n’avons pas tous les mêmes croyances, il se trouve qu’on n’a pas tous le même rapport à la croyance, ici nous avons fait un choix, ce choix nous l’avons fait en tant que peuple et nous l’avons validé dans notre constitution et par notre loi et nous le choix ça a été de dire il va falloir apprendre à gérer sa sensibilité mais surtout vous savez ce qui est grave ce n’est pas que vos sentiments aient été légèrement blessé, je vous rassure on s’en remet et on vit très bien avec, en revanche je connais l’enfant de Samuel Paty qui aura peut-être du mal à grandir sachant que pour un mot on peut vous trancher la gorge et que cela est considéré comme parfaitement légitime. Là je crois qu’on est face à un traumatisme effectif et bien plus violent donc il est temps d’arrêter cette espèce de sensiblerie stupide qui en fait ne naît que du manque de culture et du manque d’éducation des gens. Quand vous avez le sentiment que vous n’êtes rien peut-être que toute blessure peut vous rendre absolument fou mais dans le fond, parle surtout de ces pays en Orient dans lesquels les populations n’ont pas d’avenir, dans lesquels on ne leur offre ni travail, ni possibilité de s’élever et de grandir et qui n’ont plus qu’une forme d’infantilisme et de passion religieuse. Ca parle peut-être beaucoup des situations d’échecs de ces pays. Donc au lieu de renter dans cette logique-là combattons-là et portons plutôt haut notre désir de liberté, notre capacité à s’exprimer librement et à supporter finalement des autres, des choses qui nous agacent parfois mais dont la force d’une nation et d’un être humain c’est de savoir aller au-delà de l’agacement parce que finalement nous avons tous le droit d’exprimer ce que nous sommes quand nous restons dans un certain nombre de limites. Nous ne sommes pas ni des Dieux, ni des Rois, et supporter l’autre fait aussi partie de notre condition humaine. »

Auteur :
Céline PINA
Fondatrice de Viv(r)e la République
Publié le 12 novembre 2020

Source :
Front Populaire

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :