CAC40 : En vingt ans, les dividendes distribués aux actionnaires ont explosé

ARTICLE. Depuis 2000, les dividendes versés aux actionnaires par le CAC40 ont connu une augmentation exponentielle de 265 %.

CAC40 : En vingt ans, les dividendes distribués aux actionnaires ont explosé

L’Observatoire des multinationales d’Attac vient de publier un rapport qui révèle les chiffres démesurés des versements de dividendes des entreprises françaises cotées au CAC40. Ainsi, les versements des dividendes des plus grosses entreprises françaises ont augmenté de façon considérable en une vingtaine d’années.

Si l’on compare au chiffre d’affaires de ces entreprises du CAC40, les dividendes ont augmenté presque quatre fois plus vite, atteignant ainsi 265 % depuis l’an 2000 pour l’ensemble des entreprises du principal indice boursier de la Bourse de Paris.

Parmi les cas étudiés dans l’étude, on trouve ceux emblématiques de Sanofi et LVMH : entre 2000 et 2020, le laboratoire pharmaceutique a vu son chiffre d’affaires multiplié par six et ses dividendes aux actionnaires multipliés par 11,5 alors même que les profits étaient multipliés par trois. Chez LVMH, le chiffre d’affaires a été multiplié par 4,5 et les profits par dix entre 2000 et 2019, les dividendes étant eux multipliés par neuf.

Et ce n’est pas la crise sanitaire qui va changer ce paradigme. La requête « d’exemplarité» du ministre de l’Économie Bruno Le Maire en mars dernier qui demandait aux entreprises du CAC40 de ne pas verser de dividendes si elles recevaient de l’argent public n’a pas eu l’écho escompté.

Rien que pour cette année 2020, le CAC40 va verser au total 30,3 milliards d’euros de dividendes. Seulement 13 firmes, soit un petit tiers du CAC 40, ont annulé le versement de dividendes en 2020. Il s’agit pour la plupart de grandes banques (BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale) qui y ont été indirectement obligées pour pouvoir recourir à certaines subventions. D’autres grandes entreprises soutenues par l’Etat ont maintenu leurs dividendes comme Sanofi (3,94 milliards de dividendes), Schneider Electric (1,40 milliard de dividendes) ou Air Liquide (1,31 milliard de dividendes).

Si ces chiffres confirment l’explosion des dividendes, on remarque que dans le même temps le nombre de salariés en France a baissé depuis 20 ans (-12 %) dans les entreprises du CAC40 ; alors même que le chiffre d’affaires de ces mêmes entreprises réalisé sur le territoire a augmenté de 28 % entre 2000 et 2020…

Auteur :
La rédaction
Publié le 22 novembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :