Les députés Thierry Solère et Stéphane Séjourné renforcent leur «rôle politique» auprès de Macron

Cette annonce intervient après le départ, à la rentrée dernière, de Philippe Grangeon, conseiller spécial du président Emmanuel Macron.

French President Emmanuel Macron speaks during a visit to the 2020 Phoneton, an annual fundraising operation organised by the Hayastan All-Armenian Fund’s French affiliate (Fonds Armenien de France) for the development of Armenia and Artsakh, in Paris, France November 21, 2020. Picture taken November 21, 2020. Ludovic Marin/Pool via REUTERS

Le mot de «conseiller» n’est pas prononcé, mais la réalité apparaît assez proche. Le député LREM des Hauts-de-Seine Thierry Solère, mis en examen en 2019 pour plusieurs motifs – notamment détournement de fonds publics – et le député européen LREM Stéphane Séjourné vont renforcer leur rôle de conseil politique auprès du président Emmanuel Macron, ont-ils indiqué l’un et l’autre ce dimanche à l’AFP, confirmant une information du Journal du Dimanche.

«Cela fait un certain temps que j’exerce ce rôle politique auprès du président, cela n’est en rien institutionnel», a expliqué Stéphane Séjourné, qui sera «présent dans certaines réunions» et «un peu plus présent dans les dîners de la majorité». «En tant que député, je n’ai évidemment aucune fonction à l’Elysée», a déclaré pour sa part Thierry Solère, «mais j’ai depuis trois ans un rôle politique. On va avoir un rôle politique renforcé auprès du chef de l’Etat dans cette nouvelle organisation». Selon le JDD, les deux députés disposent déjà d’un bureau à la présidence, tous deux exerçant leur fonction à titre bénévole.

Les arrivées des deux élus suivent notamment le départ, à la rentrée dernière, du conseiller spécial Philippe Grangeon et du conseiller en communication Joseph Zimet – ce dernier s’étant vu remplacer par Clément Leonarduzzi, ancien président de Publicis Consultants. Stéphane Séjourné, ancien proche collaborateur d’Emmanuel Macron, a été élu au Parlement européen en 2019.

Thierry Solère, député depuis 2012, a quitté l’UMP pour rejoindre LREM. Il avait été porte-parole de la campagne présidentielle de François Fillon, fonction dont il avait démissionné en mars 2017. Ce proche de l’ancien premier ministre Edouard Philippe a été mis en examen en octobre 2019 pour fraude fiscale, détournement de fonds publics et trafic d’influence passif, des faits qu’il a toujours niés.

Source :
Figaro

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :