Lois «sécurité globale» et séparatisme : appel à Emmanuel Macron

Trente-trois personnalités ayant voté pour le président en 2017 lui ont demandé ce dimanche de retirer ses projets sur la «sécurité globale» et contre le séparatisme.

Demonstrators gather during a rally on the Trocadero plaza, to protest against the « global security » draft law seeking to limit filming of police officers on duty, in Paris, on November 21, 2020. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Trente-trois personnalités ayant voté pour Emmanuel Macron en 2017 lui ont demandé ce dimanche de retirer ses projets sur la «sécurité globale» et contre le séparatisme, qui à leurs yeux font «reculer les libertés d’information, d’opinion, de croyance, d’éducation, d’association, de manifestation et de contestation».

«Monsieur le président, nous n’avons pas voté pour ça»: cet appel publié par Mediapart est signé de personnalités diverses de la société civile. Parmi elles, l’avocat William Bourdon, le cinéaste Costa-Gavras, la dramaturge et cinéaste Ariane Mnouchkine, le politologue Olivier Roy, le député et mathématicien Cédric Villani ou encore l’ex-footballeur Lilian Thuram, président de la Fondation Éducation contre le racisme. «Au prétexte d’une illusoire sécurité face aux désordres du monde, le gouvernement et la majorité qui agissent en votre nom sont en train de restreindre nos libertés fondamentales», estiment-ils.

Les projets «Sécurité globale» et «Séparatisme», devenue «Loi confortant les principes républicains», font reculer ces libertés, estiment les signataires. «Laisser faire cette atteinte à nos libertés et à nos droits, écrivent-ils, c’est installer ce dont l’extrême droite néo-fasciste rêve: un État autoritaire où l’État de droit devient un État de police, criminalisant les mobilisations de la société et certaines revendications populaires».

La loi «Sécurité globale» en discussion au parlement, et notamment son article 24 qui entend pénaliser la diffusion malveillante de photographies de policiers lors de manifestations, a soulevé la colère des rédactions des principaux médias français. La loi destinée à lutter contre le séparatisme et l’islam radical entend quant à elle renforcer les règles de la laïcité et sanctionner les informations mettant en jeu la vie d’autrui, mais elle est vivement critiquée dans l’opinion publique de certains pays musulmans comme islamophobe.

Source :
Le Figaro avec AFP

Pourquoi la loi sécurité globale est importante ? Pour protéger nos concitoyens comme Thierry Solère qui en 2016, avait été poursuivi par le terroriste Salah Abdeslam pour atteinte à la vie privée car Monsieur Solère avait décrit au JDD des images de vidéo-surveillance du détenu, qu’il avait visionnées. Ce genre d’information est capitale est c’est cela, que nous voulons savoir. C’est le monde à l’envers. Il tue et il se plaint d’être dénoncé. Vive Monsieur Solère !

Auteur :
La rédaction
Publié le 22 novembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :