Confinement : les commerces «non essentiels» sont à nouveau ouverts

Il y avait du soulagement et de la confiance samedi matin parmi les commerçants.

People wearing protective face masks visit the department store Le Printemps Haussmann as shops reopen doors after weeks of lockdown to combat a resurgence of the coronavirus disease (COVID-19) outbreak, in Paris, France, November 28, 2020. REUTERS/Christian Hartmann

Partout en France, magasins de jouets, de prêt-à-porter ou de maroquinerie, libraires ou coiffeurs ont rouvert leurs portes samedi 28 novembre.

Aux Galeries Lafayette à Paris, à 10h00 tapantes, les portes se sont ouvertes et une rangée de salariés ont applaudi les clients qui entraient par la grande porte, sous les caméras de nombreux journalistes. Même scène au Printemps voisin.

Restaurants ou salles de sports doivent toujours rester fermés mais, des grands magasins aux petites librairies ou au géant suédois Ikea, c’est l’effervescence pour ceux autorisés à rouvrir dans le cadre de l’allègement du confinement. «Je sais combien l’attente est grande et combien cela participe à notre quotidien, à la vie de nos centres-villes, de nos centres-bourgs», avait observé Emmanuel Macron mardi.

Samedi, le premier ministre Jean Castex et le ministre de l’Economie Bruno Le Maire se sont rendus à Reims pour rencontrer commerçants et artisans. Les collectivités sont bien conscientes de l’importance des commerces dans la vie locale. La métropole de Lyon, via une campagne de communication sur les réseaux sociaux, a invité les habitants «à ne pas rater ce moment attendu de la réouverture de leurs magasins», explique une porte-parole.

Soulagement

«Il y a du soulagement, évidemment», observe Sophie Brenot, la présidente de la Fédération nationale des détaillants en Maroquinerie et Voyage. «On est confiant sur le fait que les clients reviennent, même si on ne sait pas encore dans quelle mesure. On se dit qu’ils auront peut-être envie de se faire plaisir…» En tout cas, «tout le monde est prêt pour ce qui concerne les jauges, les règles sanitaires, tout le monde a briefé les équipes», assure-t-elle. Car les commerçants doivent respecter un «protocole sanitaire renforcé» visant à limiter les risques de propagation du Covid-19 dans les rayonnages.

Est notamment prévu le durcissement de la jauge d’accueil, passant d’un client pour 4m2 de surface de vente, à un client pour 8m2, excluant toutefois du calcul les salariés des commerces. En outre, la jauge devra être «appréciée avec bon sens», un couple ou un parent avec enfant comptant pour une personne.

Pour respecter cette mesure, les Galeries Lafayette – 70.000 m2 sur 3 bâtiments – ont installé un «double comptage», avec agents de sécurité et caméras. «C’est fluide ce matin à l’ouverture, on organisera des queues à l’extérieur si besoin», précise à l’AFP Alexandra Van Weddingen, directrice de communication du groupe.

Pour étaler les flux, le gouvernement a annoncé qu’il faciliterait les dérogations pour l’ouverture des commerces le dimanche. Ceux-ci peuvent aussi rester ouverts jusqu’à 21h pour augmenter les chances de rattraper le chiffre d’affaires perdu lors du mois de fermeture.

Auteur :
Figaro avec AFP
Publié le 28 novembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :