Stations de ski : le gouvernement prépare un dispositif de soutien économique

L’indemnisation des remontées mécaniques fermées en décembre est notamment prévue, a indiqué le secrétaire d’État au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. Les activités connexes seront aussi aidées.

Employees stand at a platform of Germany’s highest mountain Zugspitze (2,962 meters) near Garmisch-Partenkirchen, southern Germany, on November 30, 2020 amid the novel coronavirus COVID-19 pandemic. – The Zugspitze ski area is closed during a lockdown light because of the COVID-19 pandemic. (Photo by Christof STACHE / AFP)

Le gouvernement va apporter un «soutien renforcé aux acteurs de la montagne», a annoncé lundi le secrétaire d’État au tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, avec notamment une indemnisation des remontées mécaniques fermées en décembre, y compris celles «gérées par des régies».

Un «dispositif ad hoc pour indemniser les remontées mécaniques» qui resteront fermées à Noël, va ainsi voir le jour, afin d’apporter un «soutien renforcé aux acteurs de la montagne», a annoncé le secrétaire d’État au sortir d’une réunion à Matignon, autour du premier ministre Jean Castex, avec les professionnels du secteur.

Une réunion à Matignon le 11 décembre

Ces derniers seront à nouveau reçus à Matignon le 11 décembre, a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse téléphonique. «Ce dispositif s’adressera tant aux structures privées qu’aux structures publiques», a précisé Jean-Baptiste Lemoyne, indiquant qu’environ «75 stations» ont confié la gestion de leurs remontées mécaniques à «des régies» – or jusqu’ici «les entités publiques concernées organisaient leur propre soutien».

Le gouvernement souhaite aussi que «les activités connexes qui vivent du tourisme» puissent «être éligibles au Fonds de solidarité sur une base territoriale et non pas sur la base de leur activité ou de leur code NAF (nomenclature d’activité française)», a-t-il indiqué. «Le travail se poursuit avec le ministère de l’Économie» pour que puissent ainsi être aidés, notamment, «certains magasins qui ne sont pas forcément dans les stations, mais dans les vallées, et dont la fréquentation est indexée sur l’affluence des touristes», a indiqué à titre d’exemple Jean-Baptiste Lemoyne.

Dispositif de chômage partiel pour les saisonniers

Pour les saisonniers, «un dispositif de chômage partiel avec un reste à charge zéro se met en place, tout le temps de la fermeture des remontées mécaniques». Pour que «les missions de sécurisation des domaines skiables puissent se poursuivre» – comme les déclenchements d’avalanches…-, «ces activités seront indemnisées».

La fermeture des remontées mécaniques a été décidée «dans une logique préventive, pour éviter de grands brassages de populations, des rassemblements importants et donc à terme, une troisième vague (de la pandémie) qui serait très dure à supporter», a affirmé Jean-Baptiste Lemoyne. Mais le gouvernement travaille avec le secteur à définir «les conditions de la réouverture, le moment venu», avec notamment «une campagne de promotion de la montagne pour le reste de la saison», en partenariat avec Atout France.

«Noël c’est autour de 20%» de l’activité des stations de montagne, «on va faire en sorte que les 80% restants soient les plus réussis possible», a-t-il conclu, notamment «en mettant l’accent sur les classes de neige».

Auteur :
Le Figaro avec AFP
Publié le 30 novembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :