Les associations, analyse des arguments par la politique et la sociologie.

Après avoir étudié les articles de l’association PIR, Marshall Blanchard, analyste politique et sociologue développe les arguments qui circulent.

« Le pir est avenir » cela ne présage rien de meilleur. Pas une vision d’un avenir désirable. Menace, association menaçant de ce qu’elle pourrait perpétrer.

Article 20 novembre – Dissolution du CCIF

Bannir les associations qui font le choix de leur promotion par les insultes : racisme, islamophobie, suprémaciste blanc, état islamophobe car ces associations loin de générer la paix, perpétuent la violence à travers des mots, sans expliquer les phénomènes de fond, sans tenter de les résoudre et aggrave ces maux plus qu’autre chose. Ainsi, une association insultant l’Etat, ramenant les citoyens à des « indigènes » devrait être dissoute et amendée. Il qualifie la France d’Etat chauvin, comme si la France n’avait pas le droit de s’aimer.

Article 25 novembre 2020

L’association fait appel à des universitaires pour montrer une existence de la haine de l’islam, haine n’ayant jamais existé, pouvant expliquer la nécessité pour l’Etat de combattre le terrorisme islamique. Besoin d’expliquer par l’histoire, aujourd’hui sans pour autant remettre en question l’islam lui-même.
– Reproche à l’Etat sa souveraineté
– « Viol des droits musulmans en Angleterre ». Perte de confiance entre les musulmans et les citoyens du fait des meurtres commis par des musulmans envers les citoyens. Perte de confiance encore plus flagrante lorsque les personnes ne condamnent pas ces faits, les taisent, les minimisent et défendent la communauté religieuse plus que la vie humaine. Des propos ne défendant pas la vie humaine devraient être sanctionnés par une amende, non possibilité de pouvoir être diffusée. Nécessité de contrôle des prises de parole dans l’espace public. Liberté d’expression doit être revue. C’est de l’idéologie. De la propagande qui peut être comme un poison mortel.
– L’Etat français est taxé d’islamophobe car il cherche à se défendre contre les dérives fascistes que prend l’islam à savoir les attentats commis au nom de l’islam. Ne pas pouvoir se défendre est une injustice, se faire insulter quand on se défend est encore plus injuste. Cela devrait être puni et sanctionné. On ne peut pas reprocher à l’Etat de se défendre contre des crimes, sinon cela veut dire qu’il collabore aux crimes commis. En ce sens, la parole prononcée par cet homme est une collaboration aux crimes.
– Dépendance de l’Etat de l’opinion des grandes instances internationales : OMS, Amnesty International. Leur parole fait office de catéchisme et sert les intérêts des associations qui agissent contre l’Etat, qui luttent contre lui et non avec lui. Qui l’insulte plutôt que de comprendre.
– Méchanceté à l’égard du pouvoir français : soif d’empathie. C’est l’idée même qui découle du gouvernement : l’empathie. C’est ce qu’il tente même de transmettre. Ce sont les valeurs humanistes. Reproche au gouvernement de chercher ce que le peuple demande : de l’empathie. Réjouissement du mal-être du gouvernement.
– « Cette croisade est inutile et néfaste ». Il ne faudrait ainsi rien faire et ne pas résoudre les problèmes. C’est donc du laissez-faire, laissez-aller. Ne surtout pas déranger ceux qui dérangent. Il n’y a pas d’encouragement pour le pouvoir à agir, c’est plutôt de la mollesse à laissez-faire, ce qui engendrerait une perte de pouvoir.
– Contentement dans la séparation des pays de l’Europe.
– Exemple de l’Egypte.
– Reproche des communautés minorités proches des positions de le France (bruyante et influente).
– La « culture blanche » est perçue comme supérieure intellectuellement. Des journalistes et écrivains ramènent des choses à la couleur de peau. La culture n’a pas de couleur. Elle se comprend, elle se partage, elle est faite pour libérer les hommes, pas pour les oppresser. Par ses paroles, le journaliste crée l’oppression.
– « Islam perçu comme pathologique par nature ». Pourquoi ? Pour quelles raisons ? Qu’est-ce qui ferait que l’Islam est perçu de la sorte ? Il faut faire parler les gens, les pratiquants pour savoir et connaître leur opinion sur la religion. Référence à l’EI et aux communautés différentes dans l’Europe par exemple. Regret d’une non différenciation entre les deux. Qu’est-ce qui pourrait les différencier si ce n’est qu’ils n’ont pas commis des crimes ? Les deux pratiquent l’islam. Nécessité de poser la question, ouvrir le débat.
– Insulte : « Racisme d’Etat ». S’interroger sur la lutte de ce monsieur.

Article du 28 novembre 2020
– Volonté de séparatisme religieux, faire valoir la parole religieuse pour attester de la véracité des propos, de la vision des choses, écarter toute autre religion ou toute autre vision. A relativiser car possibilité d’intégration également (musulman ou pas).
– Reproche un antiterrorisme islamophobe. Injonction paradoxale car le terrorisme a été commis au nom de l’islam et il est normal que l’antiterrorisme s’intéresse à l’islam, se méfie de l’islam pour ne pas que cela recommence. Si il ne fait pas cela, il serait masochiste ou bizarre car il ne s’intéresserait pas aux bonnes choses, à ce qui pose problème disons. La question est pourquoi des meurtres sont commis au nom de l’islam ?
– Accusation de racisme systémique. Sur quelles données, sur quels faits se basent ces gens pour dire cela ? L’injure est de mise. Le racisme, l’insulte du racisme coupe court à toute conversation, c’est l’insulte suprême contre laquelle les blancs, parce qu’ils ont été colonisateurs, maître d’esclave il y a des années sont soumis. C’est comme si cela était vrai, comme si c’était vrai, c’est vrai mais il s’agit du passé, ce n’est plus le cas présent. Mais par l’évocation sans cesse renouvelée des mots « races blanches » volonté de remettre la race au centre des préoccupations du système, de recréer des nœuds, des problèmes. Il n’y a pas la volonté de s’émanciper par l’éducation mais de se battre pour des problèmes et des images du passé.
– Vision anglo-saxonne montrant les musulmans comme victime. Se servir d’une communauté pour servir les intérêts politiques. Dans le cas d’associations, noter que les associations se servent de l’Etat pour servir leurs intérêts au détriment de l’Etat. Idéologie politique universitaire de servir une cause religieuse. Des causes se servent de l’Etat pour servir leur propre cause au détriment de l’Etat.
– Laïcité perçue comme violente. La laïcité n’est pas violente en soi. Reproche à la France d’être laïque. Or la France n’est pas laïque, l’Etat est laïc mais les gens dans la rue peuvent exposer leur religion. Certaines religions veulent imposer leur mode de fonctionnement dans la société. Cela crée des tensions, une séparation dans la société avec un risque que la société soit religieuse, de religion musulmane puisque c’est la religion qui souhaite investir dans les lois, l’espace public. La violence est d’ordre moral, ce n’est pas une violence c’est une difficulté à franchir : la séparation de l’Eglise et de l’Etat : la séparation de la religion musulmane du corps politique, du corps public. Acceptation de cette valeur-là. Critiquer à l’étranger pour cela.
– Tendance à islamophobie et extrême droite. Pourquoi cette première tendance ? Et ce n’est pas le cas en France c’est Macron qui est au pouvoir.
– Reproche anglo-saxon, universitaire, de l’universalisme. C’est cela qui créé le fondamentalisme. Rejet de l’universalisme pourtant émancipateur mais issu de la religion chrétienne.
– « Le voile islamique ne doit pas être menaçant […] envers les valeurs libérales du libre-choix et de l’individualisme ». « Islamophobie du multiculturalisme libéral » -> non compréhension de terme objet.
– Insulte des non musulmans de racistes. Réduction du monde en deux partie, dangereux. Non volonté de compréhension des parties. Entêtement idéologique favorisant une partie sur l’autre.
– Questions de l’association biaisée « politique islamophobe de Macron ». Reproche de ce que font et sont les gouvernements occidentaux : la politique et être occidental.
– Constat de blessure collective des musulmans, solidarité. Empathie à l’égard des musulmans et manque d’empathie à l’égard des populations, quelle quelle soit, victimes d’actes terroristes islamiques. Cette vision et cette parole interrogent. Pourquoi ce silence assourdissant ? Comme si être victime de l’islam ou de l’islam terroriste était normal ? Que cela devait être une fin en soi et qu’il n’y avait pas lieu de défendre que ca n’arrive pas car les gouvernements cherchent à diviser l’islam de la politique. Comme l’Eglise et l’Etat. Les gens sont réticents à cela, certains, et commettent des attentats pour faire valoir leur vision des choses pour montrer que l’Islam est finalement politique et que la France ne peut rien faire, si ce n’est défendre sa position, sa vision des choses, mais que la France n’a pas à gérer l’islam. Or il faut que l’islam se gère de l’intérieur car si l’islam ne se gère pas de l’intérieur il y a des choses qui ne vont pas coller : égalité des hommes et des femmes, tenue religieuses dans la rue, prêche ou prière dans la rue et pour certains tuer au nom du prophète. Donc c’est vraiment la réalisation concrète du texte sur terre, sans aucune remise en question c’est-à-dire de se dire que le texte dit cela mais je ne dois pas pour autant tuer une vie humaine car cela est invraisemblable, impensable et devrait alerter quiconque.
– Résistance à ne pas être d’extrême droite, soutien au développement de réseau et remise en question de l’Etat Français jugé raciste. Passé de la Seconde Guerre Mondiale, de ce qu’il a été il y a 75 ans. Image passée qui lui colle à la peau et empêche de se défendre. Coincé dans une vision étriquée de la réalité. Prisonnier du passé. Dépasser le passé et l’assumer pour sortir du présent. Ouvrir le débat sur le racisme. Qu’est-ce que le racisme ? Ne pas aimer quelqu’un à cause de son pays, de ses origines, de ce qu’il est ? C’est horrible. Il y a une différence à faire entre la personne et les actes.

Auteur :
Marshall Blanchard
Analyste politique et sociologue
1 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :