Belledonne va manifester à son tour contre la fermeture des remontées pour Noël

Après les acteurs de l’Oisans ce mercredi, c’est au tour des stations de Belledonne de se mobiliser contre la décision du gouvernement de maintenir les remontées mécaniques fermées pour les vacances de Noël.

Ce jeudi 3 décembre, Chamrousse prévoit un rassemblement (à 11h) sur le secteur de Recoin (Chamrousse 1650) devant la télécabine de la Croix. À 11 heures également, un rassemblement est organisé à Prapoutel (Sept Laux). Les principaux acteurs et professionnels, régie des remontées mécaniques, mairie, ESF et Office de tourisme, entendent se réunir pour évoquer les conséquences économiques et sociales d’une telle décision contre laquelle le monde de la montagne est vent debout. Même motivation au Collet d’Allevard où les responsables se retrouveront symboliquement sur la place centrale (à 10h30). 

Alors que l’action envisagée à Paris ce jeudi semble compromise, localement la mobilisation ne faiblit pas, portée par l’Association nationale des maires des stations de montagne. « On ne conteste pas le fait de mettre la préoccupation sanitaire en priorité, souligne Christophe Jassigneux, directeur de l’Epic qui gère les domaines skiables du Grésivaudan (Collet d’Allevard, 7 Laux et Col de Marcieu). Mais quand on nous dit que l’on va se voir autour du 5 décembre pour prendre une décision éclairée au regard de la situation dans les hopitaux et que le président Macron annonce qu’il ne croit pas à l’ouverture des stations pour Noël, c’est une vraie douche froide. ça aurait été bien d’attendre de savoir exactement le niveau d’hospitalisations pour prendre cette décision, d’autant que l’on est prêt à faire beaucoup d’efforts sur ce point. »

Noël, 20 à 30% du chiffre d’affaires des stations

Par cette mobilisation, au-delà du mécontentement, « on souhaite engager un travail pour une ouverture dès début janvier », souligne Marius Dompnier, le directeur adjoint de l’Office de tourisme de Chamrousse. Qui précise que cette manifestation se veut évidemment pacifique tenant compte des conditions sanitaires.

Le ski, notamment dans Belledonne, est une économie non délocalisable, et l’activité, durant les vacances de Noël, génère entre 20 à 30% du chiffre d’affaires des remontées mécaniques. Ces repères seront sans doute martelés ce jeudi matin au pied de pistes désespérément vides.

Auteur :
C.F.
Le Dauphiné Libéré

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :