L’exemple de la société anarchique

Dans le spectacle de la manifestation contre la loi « sécurité globale » déroulée samedi 5 décembre 2020, il y a des personnes venues pour casser, des black-blocs, qui ne contestent pas de façon pacifique, pas spécialement la loi de sécurité globale, peut-être ne l’ont-ils même jamais lu mais qui rejettent la société. Et ces gens ne la rejettent pas de façon pacifique, ils la rejettent de façon anarchique. Ils rejettent l’argent car ils détruisent tout et n’ont aucune valeur. Ils s’en prennent aux banques mais ne cherchent pas à comprendre le système pour le critiquer, le démonter en quelque sorte. S’ils étaient à plusieurs, des centaines de milliers alors là auraient-ils du poids pour contester une réalité. Et parfois le juge à qui on montre les résultats, ne veut pas comprendre. Car il est juge et partie. Les banques sont arrivées à l’apogée de ce qu’elles peuvent offrir : de l’argent mais pas d’amour comme l’Union Europénne dans le covid. L’argent fournit aux travailleurs ne compensera l’amour qu’ils ont à se rendre à leur travail, à voir les collègues, à parler aux clients, à avoir ses petites habitudes : prendre son café, nettoyer sa table de travail etc etc. Se sentir bien.

Il est des projets qui mettent en rogne : la construction d’immeubles et une impuissance citoyenne qui demeure quoi qu’on fasse : des recours, des pétitions, des manifestations. Une demande d’énergie parfois épuisante. Le pouvoir est du côté de l’argent, celui qui a de l’argent a de la force (promoteurs). Il n’y a plus ce lieu de réflexion commune pour décider d’un commun ensemble. Ce bon sens.

Peut-être que ces personnes à la manifestation sont les mêmes que celles qui ont cassé le village de Roybon ou qui sont restées après la contestation du projet Center Parcs, prolongement durant lequel il y eu des viols. Bien que l’intention contre le Center Parcs était bonne. Hollande a bien fait de céder sur ce point. Tous les droits sont accordés à l’homme mais la nature n’a aucun droit. L’homme en profite, il abuse d’elle. Peut-être que cette zone n’est pas entretenue, peut-être que tout le monde s’en fout sauf pour construire. L’homme a vraiment tous les droits mais n’a aucun devoir.

Tous les black-blocs ou les « zadistes » pourraient créer une société à côté pour prendre soin de la nature, cultiver en bio, faire des écoles, étudier. Il faut trouver un moyen de créer de l’argent car il est difficile de faire sans, sans que cela soit un but en soi. Il faut pouvoir rester en accord avec ses valeurs et pas que ce soit perverti par cela.

Les black blocs arrangent bien les politiques car il n’y a pas que des blacks bloc il y a aussi des wesh wesh. Les wesh wesh aiment la société mais viennent en manifestation pour se défouler. Ils possèdent beaucoup d’énergie mais ne savent pas comment la canaliser. Alors le sport existe : l’armée, les pompiers, les entraînements de sport de haut niveau quel que soit le sport (VTT, natation, judo, ski, vélo, escrime). Le théâtre, la musique, la mode s’ils aiment les vêtements, travailler dans les parfumeries s’ils aiment les parfums et veulent devenir « nez », faire de la science, de la biologie, de la chimie s’ils veulent étudier la matière, prendre des cours de chants s’ils veulent devenir chanteur mais en n’étant pas rappeur c’est-à-dire en travaillant la voix, ils peuvent être technicien s’ils s’intéressent aux puces des téléphones, au matériel qui les composent, soudeur, artisan charpentier pour construire des maisons, travailler le bois, cuisinier, partager les saveurs que l’on aime, acteur s’ils lisent des pièces de théâtre, danseur, chirurgien, etc, etc. Il y a plein de métiers qui existent et qui font rêver, il faut juste les trouver et travailler pour.

Pour ce qui est de la manifestation, si ces gens étaient filmés, que leur visage était filmé puis diffusé sur les réseaux sociaux pour être lynché, comme les policiers, alors ces gens-là auraient honte de leurs actions et s’excuseraient, payeraient pour les dégâts causés, auraient honte. Hors ils sont filmés ou exercent leurs actions en toute impunité. Peut-être ont-ils la complicité de certains médias, leur aval, leur consentement intime mais tu, mais cette vision des choses est une vision complotiste du monde. Jean-Luc Mélenchon, père de La France Insoumise, cède en tout cas aux caprices de ses enfants mais ce n’est pas leur rendre service.

Auteur :
Miguel Vasquez
Rédacteur
Publié le 5 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :