Les contrôles au faciès, «ça ne peut pas être le mode de fonctionnement de la police», dit Valérie Pécresse

Emmanuel Macron avait jugé vendredi à Brut qu’«aujourd’hui, quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé (…) On est identifié comme un facteur de problème et c’est insoutenable».

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse. ERIC PIERMONT / AFP

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse (Libres!), a demandé lundi 7 décembre des «garanties», notamment grâce aux caméras-piétons, pour lutter contre le «ressenti» des contrôles au faciès. Les contrôles au faciès, «ça ne peut pas être le mode de fonctionnement de la police et il faut qu’on ait des garanties là-dessus», a demandé sur France Inter Valérie Pécresse.

Selon l’ancienne ministre, «les garanties, c’est les caméras-piétons» dont la généralisation «protégera à la fois nos policiers contre tout soupçon et en même temps permettra de vérifier qu’ils remplissent leur mission dans des bonnes conditions de déontologie». Elle a rappelé que la région «s’est beaucoup investie sur le financement de ces caméras», dans les polices municipales et les forces de sécurité dans les transports en commun.

«Je ne peux pas accepter qu’on dise que nos policiers ne font pas leur leur travail de manière déontologique. Le sujet c’est de garantir cela, il y a un ressenti qui existe, hé bien il faut donner les preuves que ce ressenti est inexact». Et si c’est avéré, «il faut que ça change», a insisté Valérie Pécresse.

« Quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé », selon Macron

Le président Emmanuel Macron avait jugé vendredi au média Brut qu’«aujourd’hui, quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé (…) On est identifié comme un facteur de problème et c’est insoutenable». Le chef de l’Etat a également promis le lancement en janvier d’une plateforme nationale de signalement des discriminations, gérée par l’Etat, le Défenseur des droits et des associations. Les caméras-piétons pour les policiers seront parallèlement généralisées.

Eric Ciotti, le député LR des Alpes-maritimes, a nié sur France 2 ce lundi l’existence de contrôles au faciès. «Je demande solennellement au président de la République, parce qu’il a commis cette faute, de retirer ses propos, de s’excuser vis-à-vis des policiers», a-t-il ajouté. Xavier Bertrand, le président ex-LR de la région Hauts-de-France, a aussi dénoncé dimanche la «faute» qui «n’est pas pardonnable» d’Emmanuel Macron qui a, selon lui, «lâché les forces de l’ordre» en acceptant de parler de «violences policières».

Les deux principaux syndicats de gardiens de la paix, Alliance et Unité SGP, ont appelé samedi à cesser les contrôles d’identité après les dires d’Emmanuel Macron. «Ces propos ont été perçus comme une bombe, pas un policier ne peut accepter cela car ce n’est pas la vérité, a déclaré Frédéric Lagache, secrétaire général d’Alliance Police Nationale. ‘Contrôles au faciès’, ce n’est pas un propos acceptable. Notre seule mission est de savoir si un individu a fait une infraction ou pas, qu’importe sa couleur de peau. À force de galvauder les mots, les policiers ne peuvent plus les entendre.»

«Le président vient maintenant de semer le trouble par ses déclarations ambivalentes, a de son côté confié au Figaro un commissaire de la grande banlieue parisienne. Après de tels propos tenus au sommet de l’État, nos équipes sur le terrain vont avoir encore plus de mal à effectuer leur travail sans voir leur autorité aussitôt contestée.»

L’Etat français a déjà été condamné en 2016 pour des contrôles d’identité «au faciès». La Cour de cassation avait estimé qu’un contrôle d’identité discriminatoire constituait une «faute lourde» qui engageait sa responsabilité.

Auteur :
Le Figaro et AFP
Publié le 7 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :