Police : Macron décide un «Beauvau de la Sécurité» dès janvier

Cette annonce fait suite à plusieurs jours de polémiques avec la police.

Emmanuel Macron a décidé la tenue à partir de janvier d’un «Beauvau de la Sécurité» sur une réforme de la police, réunissant représentants des forces de l’ordre, élus et citoyens, comme l’indique le chef de l’État dans un courrier consulté mardi 8 décembre par l’AFP. «J’y interviendrai personnellement», ajoute le chef de l’État.

Avec ce «Beauvau de la Sécurité», du nom de la place où est situé le ministère de l’Intérieur, Emmanuel Macron dit vouloir améliorer les conditions d’exercice de la police et consolider le lien de confiance avec les Français. Le rendez-vous devra s’appuyer sur les sept chantiers de réforme qu’a présentés le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin fin novembre.

Une lettre en réponse à la colère des policiers

«Il y a urgence à agir», insiste le chef de l’État, qui précise avoir demandé à Gérald Darmanin de «recevoir dès que possible» les syndicats de policiers pour peaufiner les propositions. «Je souhaite avancer rapidement et concrètement pour améliorer les conditions d’exercice du beau et indispensable métier qui consiste à garder la paix», ajoute-t-il. Avant de conclure : «La France tient par ses policiers et ses gendarmes (…), nous leur devons soutien et protection. J’y veillerai.»

Cette lettre répond à celle du secrétaire général du syndicat Unité-SGP-FO Yves Lefebvre, écrite lundi au chef de l’État pour lui faire part de la «colère» des policiers suscitée par ses propos concernant le contrôle au faciès. Lors d’une interview accordée au média en ligne Brut vendredi, Emmanuel Macron avait affirmé que «quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé (…). On est identifié comme un facteur de problème et c’est insoutenable».*

Lors de cette même interview, Emmanuel Macron a aussi annoncé pour janvier 2021 le lancement d’une plateforme nationale de signalement des discriminations gérée par l’État, le Défenseur des droits et des associations.

Auteur :
Figaro avec AFP
Publié le 8 décembre 2020

*Ce dernier point est grave car le Président sous-entend que les français blancs sont racistes ce qui n’est pas le cas. Des français blancs ont été tués depuis le confinement pour diverses raisons : terrorisme, religion, enseignant représentant la République. Dire que les français blancs sont racistes est une phrase raciste. La couleur de peau ne doit pas entrer dans le débat, il faut remettre l’action, le comportement de chacun au coeur du débat. Qui agit comment ? Quels sont les comportements de ces personnes au sein d’une ville, d’une commune, d’une région ? Est-il possible d’envisager quelqu’un sous sa couleur mais comme un trait de sa personnalité, inhérent à la personne, quelque chose de naturel, génétique, biologique, pas comme une réduction de race, c’est-à-dire la personne n’est rien d’autre que blanche, que noire, que maghrébine, que jaune etc. ? C’est-à-dire, quels types de population vit dans cette commune ? Comment agit-elle ? Comment y remédier (ou pas) ? Quelles sont les (bonnes) pratiques ? Pourquoi agissent-ils de la sorte ? Comment (ré)agissent les policiers ? Quels résultats scolaires ? Quel état de conservation de l’espace public ? Le taux de chômage ? Comment fonctionnent les institutions locales ? Quels enseignements font-elles de l’endroit où elles sont implantées ? Quelles actions ont été mises en place ? Quels résultats ? Que pensent les habitants de leur ville ? Ces pensées doivent être par « bourg », par mairie, par commissariat. C’est à toutes ces questions qu’il faut pouvoir répondre pour comprendre la population et ajuster la politique. Cette vision de la France par communauté est une vision réellement étasunienne de la France, britannique et cela ne lui ressemble pas. Mais c’est malheureusement ce qui est en train de se passer, à moins que le Président ne reprenne la main dessus. Cette influence de la politique doit provenir de Bruxelles, de l’Union Européenne puisque nos dirigeants politiques ont depuis des années été influencés idéologiquement par l’UE à commencer par les écoles, les universités.

Par ses propos le Président menace la sécurité de celles et ceux qui lui ont fait confiance puisqu’il favorisent le racisme au sein de populations, des communautés, qui se sentent persécutées. Il favorise le sentiment communautaire déjà existant. Incite à penser qu’il est bon, juste et légitime. Pourquoi y’a-t-il du communautarisme ? Pourquoi se sentent-elles persécutées ? Quelles sont leurs pratiques ? Qu’est-ce qui en pratique fait qu’elles se sentent persécutées ? Si leur comportement est conforme à la loi elles n’ont pas à se sentir persécutées. Elles ont les mêmes droits et devoirs que chaque citoyen Français.

Par ailleurs il est un autre point capital : que dit la loi ? Nul n’est censé ignorer la loi. Comment agissent les personnes au regard de la loi ? C’est la seule vraie question à se poser. Agissent-ils bien ? Agissent-ils mal ? Notre droit est-il adapté à ces types de comportement ? Ces comportements existaient-ils dans l’histoire ? Si non peut-être faut-il l’intégrer, et ajuster la loi en fonction de cela pour répondre efficacement. La réponse de la prison n’est peut-être pas forcément adaptée aux comportements problématiques qui se trouvent aujourd’hui en société. La nécessité de ne pas penser la vie en silo, la justice sous la forme d’une réponse par la prison, est peut-être vraiment nécessaire.

Peut-être faudrait-il créer une carte de la citoyenneté délivrée à l’occasion du BAC indiquant qu’après tant d’années d’études, l’étudiant est désormais citoyen français. Il a connaissance de la loi, de l’histoire de France, des institutions etc.



Auteur :
Miguel Vasquez
Rédacteur
Publié le 8 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :