Santé et spiritualité

Franck Toulbon, médecin, fait part de son analyse pour une approche médicale intégrant la spiritualité.

Lorsqu’un individu est traité de façon indigne et avec injustice, qu’il ne connait pas les lois sociales, il aura tendance à se faire justice lui-même. Ainsi il est capital de remettre en ordre la France de plusieurs manières :
1- Renforcer la force de la police, lui redonner son autorité et par-là même, le respect qu’elle inspire
2- Installer de nombreux médecins, des cabinets dans les zones sensibles. En effet, comparons deux profils d’individus provenant de ce milieu.

Il est un individu A et un individu B, provenant tous deux d’un quartier sensible, c’est-à-dire, milieu de violence au sein duquel la drogue fait rage.

L’individu A et l’individu B ont une même origine familiale, leurs parents sont nés à l’étranger mais eux sont nés sur le sol français.
L’individu A va prendre de la drogue, se détacher complètement de la société, la détester, se sentir seul voire tuer. Peut-être déteste-t-il autant la société qu’il déteste son corps.
L’individu B va lui se mettre dans le sport, et s’accomplir.

Ces deux trajets dépendront des acteurs que les individus auront rencontré dans leur vie.

La façon dont est envisagée le corps pour ces deux individus est foncièrement différente. L’approche de la médecine, dans les quartiers sensibles est en ce sens vitale, car elle remet l’Homme, son corps, au centre des priorités.

L’approche de la médecine l’appréhension de la médecine durant la crise du COVID est réellement mal appréhendée. Elle est vue comme quelque chose de guerrier, quelque chose de martial et est très loin de ce qu’elle est réellement : douce, attentive, préventive, protectrice, maternelle. Transformer la médecine en bras armée politique et industriel peut-être fatal pour ce secteur si vital et si bienveillant. L’approche de la médecine par les chiffres n’est pas une bonne approche politique médicale. D’ailleurs les deux ne sont pas complémentaires, ils sont antinomiques.

Il est en Suisse des expériences formidables qui se font. En effet, les chercheurs ont réalisé qu’avant les opérations, ou pour le suivi médical des personnes il était important de s’intéresser à la spiritualité de la personne. Lorsque l’on évoque la religion personnelle de la personne, cela agit sur son cerveau, cela peut favoriser sa décontraction ou d’autres phénomènes. Intégrer la spiritualité dans l’approche médicale pourrait être une source de solutions.

Auteur :
Franck Toulbo
Médecin
Publié le 10 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :