Nouvelles expulsions d’une centaine de migrants à Calais

Les autorités ont expulsé vendredi 11 décembre 120 migrants à Calais pour les «mettre à l’abri», a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais, tandis que des associations ont dénoncé une nouvelle fois des «méthodes humiliantes des pouvoirs publics».

«Trois opérations de mise à l’abri des migrants présents à Calais sur le terrain de la Roselière, sur le site du Virval ainsi que sur le terrain Calypso, ont été conduites après des évacuations, réalisées par les forces de l’ordre sur la base juridique de la flagrance», a précisé dans un communiqué la préfecture, affirmant que «ces opérations se sont déroulées dans le calme.» «Préalablement à ces opérations, de nouvelles maraudes avaient été effectuées sur ces sites pour proposer aux migrants intéressés une mise à l’abri dans différentes structures d’hébergement du département», a-t-elle ajouté.

Un peu plus tôt, l’association l’Auberge des migrants et le collectif Human Rights Observers ont dénoncé une nouvelle fois dans un communiqué des «méthodes choquantes» et des «comportements abusifs» des équipes d’intervention, en publiant des vidéos prises par des bénévoles datées du début du mois. Sur l’une d’elle, datée du 8 décembre à Grande-Synthe (Nord), on voit un membre de l’équipe de nettoyage, encadré par des forces de l’ordre, lacérer une tente dans un bois tandis qu’il y a toujours quelqu’un à l’intérieur.

Les deux associations avancent que depuis le 1er janvier, «plus de 900 expulsions ont été recensées à Calais, plus de 80 expulsions à Grande-Synthe», «exhortant les pouvoirs publics à mettre fin à cette politique inhumaine de traque et d’expulsion» sur une zone où se concentrent depuis des années des migrants tentant le passage vers la Grande-Bretagne. Avec sept autres associations et 11 exilés, l’Auberge des migrants a assigné le préfet devant le Tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer pour une opération d’expulsion le 29 septembre qu’elles estiment illégale. L’audience, renvoyée une première fois, doit se tenir le 16 décembre.

Auteur :
Le Figaro avec AFP
Publié le 11 décembre 2020

Observations :
– Les associations font de l’ingérence
– Elles n’ont pas présenté au Président un dossier sur le futur de ces personnes, une politique : quelles études ? quel futur ? comment servir la République ? Pourquoi ces personnes resteraient-elles sur le sol Français ?
– Pourquoi les méthodes d’interventions sont-elles si dénoncées ? Les personnes font de la résistance ? Quel est le droit migratoire ? Sont-elles dans le droit ? Le droit est-il dévoyé ? Si oui, qu’attend la France pour le revoir, l’adapter au monde actuel (Envoi de migrants par la Turquie) ?
– Le pays duquel le migrant provient doit être taxé ou il doit être renvoyé chez lui (chômage explosif en France et des quartiers délaissés, explosifs).
– Le terme de renvoie n’est pas un gros mot, son pays n’est pas la France, il ne peut pas rester en France. Cela est déresponsabiliser le pays dans lequel ils vivent, c’est déresponsabiliser les dirigeants qui gouvernent mal (mener le pays à sa perte, population non épanouie, créant des richesse, de l’intelligence). Si les dirigeants gouvernent mal ce n’est pas de la faute de la France, c’est leur faute propre. Le chantage migratoire n’est pas une solution, c’est une faute politique, humaine, qu’il faut pouvoir punir :
– Mettre ces gens dans des autobus, les ramener dans leur pays. Si les associations souhaitent aider la France alors elles peuvent faire cette mission.
– Couper les échanges commerciaux, universitaires avec la Turquie.

Les associations humanitaires doivent également être contrôlées car parfois cela frôle le prosélytisme religieux chrétien. C’est de l’idéologie. Elles n’ont pas tous les éléments en mains et ne jugent de la vie que selon un spectre. Ignorer tous les autres peut être néfaste. Leurs actions favorisent-elles la réussite ou la perte de la France ? Depuis combien de temps existent-elles ? Quels sont leurs résultats par rapport à leur engagement, leur promesse ?

Auteur :
Miguel Vasquez
Rédacteur
Publié le 11 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :