Transporter avec les mots

Au lycée, certains professeurs étaient particulièrement inspirants lorsqu’ils parlaient en parallèle des leçons de géographie ou de philosophie de livres qu’ils avaient lu. Le professeur d’histoire-géographie était particulièrement érudit sur la question militaire. Il admirait les porte-avions, il connaissait les détails, il parlait d’Huntington et « Le choc des civilisations »(1). L’enthousiasme qu’il mettait à raconter des anecdotes, un savoir complémentaire à ce qu’il enseignait était passionnant. Il donnait envie de lire.

Le professeur de philosophie transportait également l’âme de ses élèves et particulièrement lorsqu’un jour il se mit à évoquer un auteur jusqu’alors inconnu : Dostoïevski. Il parla de l’histoire du joueur(2). Un homme qui devint épris de jeu. Un livre fantastique, un livre fabuleux, un livre à lire pour tomber dans l’univers d’un grand maître.

(1) Samuel P. Huntington – Le Choc des Civilisation – Odile Jacob – Poche – 13.50 euros
(2) Fiedor Dostoïevski – Le joueur – La bibliothèque électronique du Québec.

Auteur :
Marianne Solat
Journaliste, spécialiste de l’histoire
Publié le 13 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :