Grenoble : « Le président doit protéger la police »

Yannick Bianchieri, représentant du syndicat Alliance, devant la préfecture en compagnie de ses collègues, ce matin à Grenoble. Photo Le DL/D.M.

Plusieurs dizaines de policiers se sont rassemblés ce lundi matin devant la préfecture de l’Isère pour accompagner leurs délégués syndicaux qui vont remettre au préfet environ 180 demandes de ruptures conventionnelles formulées par des fonctionnaires. Ces policiers entendent protester contre le « peu de considération » pour leur travail, « des accusations injustifiées » de racisme, et contre les déclarations récentes du président de la République qui les « stigmatisent ».

« Le président a le devoir de protéger sa police », a notamment déclaré Yannick Bianchieri, délégué départemental du syndicat Alliance Police Nationale, qui s’entretient actuellement avec le préfet de l’Isère, Lionel Beffre.

Auteur :
Denis Masliah
Dauphiné Libéré
Publié le 14 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :