A Grenoble

A Grenoble, il y a beaucoup d’enfants, de jeunes maghrébins qui fument des joints, qui trafiquent de la drogue. Ce sont eux qui tiennent le marché. C’est pour cela que la police les arrête. Cela n’a rien à voir avec le faciès, c’est juste qu’elle veut qu’ils arrêtent de faire cela. Si les maghrébins ne faisaient pas cela, la police les adorerait. Il n’y aurait pas de problème. Sauf qu’ils ne se remettent pas en question et accusent à tort la police de raciste. Il y a un détournement du passé de la France (Hitler, colonisation) pour annihiler toute action de défense, de contrôle légitime de sa part. Du chantage émotionnel. Mais la police arrête aussi des gens qui trafiquent et qui ne sont pas maghrébins. Tout ces gens sont en faute et n’ont pas compris cela. Il est urgent qu’ils le comprennent : pour leur bien, pour le bien des policiers, pour le bien de la société, pour le bien de la France.

La laïcité : on a le droit de croire en France mais on n’a pas le droit de croire qu’on ne doit pas aimer les autres, qu’on doit les détester. C’est interdit. Il est interdit de croire qu’on doit détester les autres. On peut ne pas aimer ce qu’ils font mais jamais les détester. Il ne faut pas aimer détester. Ca ne marche pas.

Auteur :
Nicole Pras
Publié le 15 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :