En Savoie, l’hommage de la Nation à « cinq anges gardiens du secours en montagne »

Ce mardi, dans la cour d’honneur de la préfecture de Savoie, Gérald Darmanin a rendu hommage aux cinq victimes du crash de l’hélicoptère du Saf sur les hauteurs de Bonvillard.

Une semaine après le tragique accident de l’hélicoptère du Service aérien français, sur le secteur du Grand Arc, à Bonvillard (Savoie), la Nation a rendu hommage aux cinq secouristes en montagne qui y ont perdu la vie. Sous la présidence du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, la cérémonie s’est tenue dans la cour d’honneur de la préfecture de Savoie, à Chambéry. Les cinq cercueils, recouverts du drapeau tricolore, étaient entourés par les familles endeuillées, tous les professionnels du secours en montagne et par toutes les autorités civiles et militaires. Tous étaient venus rendre un dernier hommage à ces héros courageux, « cinq professionnels hors-pair, cinq anges gardiens du secours en montagne qui protégeaient nos concitoyens de cette montagne, si belle et parfois si redoutable », a dit le ministre dans son éloge funèbre. Gérald Darmanin s’est adressé plus personnellement aux familles : « Au nom du gouvernement, je veux d’abord penser à elles. Et j’ai une pensée affectueuse plus particulière pour chacun des enfants. Nous partageons votre peine. La solidarité d’un peuple est une réalité ».

« Depuis 70 ans, ce sont près de 30000 interventions qui ont sauvé des milliers de vies »

A titre posthume, les deux membres de la CRS Alpes d’Albertville, Amaury Lagroy de Croutte et Stéphane Le Meur, ont été élevés au grade de commissaire et de capitaine de police. Et au même titre que les trois victimes du Service aérien français Lionel Crétier, Mathieu Benoit et Pascal Gabriel, ils ont aussi été décorés de l’ordre de la Nation et ont reçu les insignes de chevalier de l’ordre national du Mérite. Lors du terrible crash, un des six membres de cette mission d’entraînement a survécu. David Girodet est toujours hospitalisé mais ses jours ne sont plus en danger : « Je lui adresse tous mes vœux de prompt rétablissement », a souligné le ministre.

La communauté du secours en montagne, dans toute son unité, a été mise à l’honneur. Aux CRS, aux gendarmes, aux pompiers, au Saf et au Samu, Gérald Darmanin a eu ces mots : « Vous êtes confrontés au danger permanent et animés par la même vocation, celle de servir la France ». En tant que ministre de l’Intérieur, il a salué plus particulièrement les compagnies républicaines de sécurité « qui ont toujours joué un rôle pionner. Dès le début des années 50, les CRS se sont affirmées comme les précurseurs du secours en montagne. Depuis 70 ans, ce sont près de 30000 interventions qui ont sauvé des milliers de vies. Depuis 70 ans, ils perdu 38 des leurs ».

Accompagnés par la musique de l’orchestre de la police nationale, les cinq cercueils des victimes, portés par leurs camarades, ont quitté la cour d’honneur. Malgré la peine et le deuil, les secouristes du Saf et de la CRS le savent, le devoir les rappelle déjà. C’est le propre de leur engagement au service des autres. Un engagement que cinq des leurs ont payé de leur vie sur les hauteurs de Bonvillard.

Auteurs :
Stéphan Dudzinski
Sylvain Muscio (photographies)
Le Dauphiné Libéré
Publié le 15 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :