En marche l’écologie !

Miguel Vasquez, rédacteur fait part de son humeur du jour concernant la vision écologique de la classe politique.

L’écologie vue par Emmanuel Macron est un mythe. En soi, le tout écologique ne marche pas. Il faut concilier l’autonomie du pays avec son économie, si la France n’est faite que d’énergie renouvelable, son économie plongera car son autonomie énergétique ne sera pas suffisante. En effet : passage au voiture électrique car il faut cesser l’utilisation d’essence et de diesel (les pays du Moyen Orient montent en flèche et leur mode de vie ne s’accorde pas avec ceux des Occidentaux), fabrication d’éolienne par la Chine et l’Allemagne. Il est en revanche des points sur lesquelles la France peut jouer pour les 5-10 à venir d’un point de vue écologique et sanitaire : l’agriculture, les échanges commerciaux mais c’est une vision bisounours que d’envisager que cela sera possible. En effet, notre cher Président a ainsi évoqué la possibilité d’un recours au référendum pour inscrire la climat dans la Constitution. Le Président émet en ce sens un biais intellectuel pervers. En effet, ce qu’il dit peut flatter les membres de la Convention citoyenne et ceux qui ont été depuis plus d’un an, gavés de communication pour le climat. Tout le monde songe à cela, mais seuls les dirigeants et les puissants ne mettent pas leurs actions en marche : produits bio empaquetés par du plastique, venue de produits de l’autre bout du monde, pesticides à tout va. Mais en réalité, lorsque l’on analyse ce que pense réellement le Président, ce qu’il met en marche est tout l’inverse.

En effet, la première mesure est celle des pesticides. Les pesticides sont autorisés, de nouveau pour les betteraves. La santé des citoyens n’est même pas considérée, elle passe au second plan alors qu’elle est une des priorités guerrières absolues actuelle avec la crise sanitaire. Ces pesticides seront dans le sol durant 5 ans voire 10 ans, si ce n’est plus. L’écologie commencera passé cette date là. D’ici là, les citoyens auront pris de l’âge, auront mangé des betteraves et des pesticides. Leur demande actuelle d’écologie, leur besoin de soin, de confiance pour leur santé, sera morte dans l’oeuf. Peut-être seront-ils malades d’un cancer d’ici là ou morts. C’est pas grave, cette mesure aura empêché les agriculteurs travaillant, nous le supposons pour les grands groupes alimentaires, qui tous, ne veulent surtout pas réfléchir à la façon dont ils pourraient remplacer les pesticides. C’est impossible. Ils veulent être rentables. Donner de la merde à manger n’est pas un problème, tant qu’il y a de l’argent à la clé, c’est efficace.

Deuxième contradiction : le Président de la République a évoqué le fait qu’il n’y aurait pas de nouveau contrat avec le MERCOSUR, accord de libre-échange avec des pays d’Amérique Latine. Il a indiqué le fait qu’il était en revanche opposé au fait de rouvrir les accords déjà passés. Quel dommage ! C’est sur ce sujet pourtant que les citoyens l’attendaient. Encore raté cher Président ! Le but est encore mis à côté. En 2019, le Président a signé un accord avec le MERCOSUR. Comme nous supposons que cet accord ne prendra pas fin avant plusieurs années et que les citoyens de l’UE bénéficieront de produits importés, par bateau, de l’autre bout du monde, payant les travailleurs une misère, tout ça pour protéger un faux luxe, un faux confort, pour que le citoyen européen se complaise dans un confort injuste pour le reste du monde, incapable qu’il sera de se défendre si on venait à lui faire la guerre, incapable de réfléchir si on lui donne un autre discours à manger que celui des médias généralistes, incapable de s’opposer au Président tellement qu’il a eu l’habitude d’être soumis, incapable de se rebeller contre toute la classe politique, française, européenne qui depuis des années puisent dans les poches des citoyens, usent et abusent de leur argent, créant des faux emplois, se faisant payer 5000 euros par mois si ce n’est plus, n’étant pas capable d’avoir une seule usine de fabrication de masques, n’étant même pas capable d’avoir obtenu des lits pour les hôpitaux, n’étant même pas capable de payer dignement les gens qui travaillent pour lui, qui lui versent sans arrêt de l’argent, n’étant même pas capable de dire la vérité en face, n’étant même pas capable avec tout cet argent, tous ces gens qui dirigent au pouvoir de réfléchir, de décider unanimement de créer une armée, n’étant même pas capable de protéger la population, n’étant même pas capable de subvenir à ce besoin primaire, n’étant même pas capable de faire de l’écologie c’est-à-dire l’étude de l’humain dans son environnement. Alors oui, vive le référendum. On va demander l’avis du peuple, pour voir ce qu’il pense de ce que l’on fait. Tout ceci n’est qu’une illusion, c’est Narcisse qui se complaît dans son miroir. L’écologie passera après, l’écologie et la santé ce ne sera pas avant 10-15-20 ans. Ca c’est le pouvoir du pouvoir. En marche l’écologie !

Auteur :
Miguel Vasquez
Rédacteur
Publié le 16 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :