L’église Saint-Denis de Saint-Omer nominée parmi douze merveilles d’Europe à sauvegarder

Article. Parmi les douze sites européens menacés sélectionnés par la fédération européenne du patrimoine culturel figure l’église Saint-Denis, située à Saint-Omer dans les Hauts-de-France. Un plan de 3 millions d’euros a été lancé en 2019 par la ville.

L'église Saint-Denis de Saint-Omer nominée parmi douze merveilles d’Europe à sauvegarder

Présélectionnés sur candidature par un groupe international d’experts en histoire, en architecture, en archéologie, en conservation et en analyse de projet, douze sites patrimoniaux menacés en Europe ont été retenus par la fédération européenne Europa Nostra afin de bénéficier d’un fonds d’aide au sein du programme bisannuel des « 7 merveilles d’Europe en péril 2021 ».

Cette liste, qui permet d’attirer l’attention sur la situation dramatique de certains fleurons du patrimoine européen, a été dressée d’après deux critères principaux : la valeur culturelle et les risques auxquels sont confrontés les sites.

Parmi les présélectionnés figure un site en France : l’église Saint-Denis à Saint-Omer dans le département du Pas-de-Calais. Construite au XIIIème siècle, reconstruite au XVIIIème, elle est aujourd’hui dans un état « alarmant ».

Cette église qui possède un des plus anciens clochers gothiques du Nord est fermée depuis une quinzaine d’années. La toiture est dans un état préoccupant. « Depuis 2014, nous avons décidé de mettre en place une observation permanente de l’église, notamment par la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles). Fin 2019, les experts nous ont alerté sur le fait que l’édifice approchait d’un état de non-retour », explique à Front populaire le maire de la ville, François Decoster.

En effet, la décoration intérieure et les autels de l’église s’écaillent. La pourriture la moisissure ont envahi l’édifice, menaçant tableaux et sculptures. « En 2019, nous avons instauré un chantier de sauvegarde de 3 millions d’euros. Il y avait une urgence à déclencher ce plan. Saint-Omer est une ville avec un immense patrimoine historique et culturel qu’il faut impérativement entretenir. Nous avons besoin de visibilité pour attirer à nous des partenaires économiques. Cette présélection d’Europa Nostra, c’était notre objectif car elle nous permet d’attirer l’attention des médias et de potentiels mécènes », nous explique le maire.

Le palmarès comprend aussi entre autres le Chemin de Fer à vapeur de l’Achensee en Autriche, le Théâtre moderne de Sofia en Bulgarie, la chapelle San Juan de Socueva au nord de l’Espagne en Cantabrie, le jardin Giusti à Vérone en Italie et cinq îles (Amorgos, Kimolos, Kithira, Sikinos et Tinos) des Cyclades en Grèce qui abritent des sites archéologiques. Les sept « vainqueurs » seront connus en mars 2021, et recevront chacun 10 000 euros.

Auteur :
La rédaction
Publié le 17 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :