La Tour-du-Pin : déscolarisé à 15 ans, Wassim va être formé dans l’artisanat

À 19 ans, Wassim va débuter une formation dans l’artisanat aux ateliers de luxe d’ATS à La  Tour-du-Pin. Suivi par la protection judiciaire depuis ses 15 ans, il a participé à un week-end de rencontre avec des chefs d’entreprise : le programme “Ascension pour l’insertion”.

Wassim Djeghdi, 19 ans, a participé au programme “Ascension pour l’insertion”, un week-end de trois jours en montagne entre jeunes suivis par la justice et des chefs d’entreprise. Il a rencontré Olivier Finaz, fondateur et directeur de la société ATS, dans laquelle il va débuter une formation en janvier. 
Olivier Finaz est le fondateur et directeur de la société ATS

Son passé ? Wassim ne s’étend pas trop dessus, il parle de «  bêtises  ». Aujourd’hui, l’important n’est plus ce qu’il a fait, mais ce qu’il peut faire.

Wassim a 19 ans. Originaire de Lyon, il vit aujourd’hui à La Tour-du-Pin. Déscolarisé en troisième, ses «  bêtises » l’ont fait passer par une période d’incarcération, l’ont mené à être suivi par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

Mais il y a eu un déclic. En septembre, il a participé au programme “Ascension pour l’insertion”, un week-end de trois jours entre neuf jeunes suivis par la PJJ, des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse et des chefs d’entreprise, afin de favoriser leur insertion professionnelle. Trois jours de marches, de randonnées, de nuits en refuge en montagne, dans le Vercors, pour favoriser le dialogue avec des acteurs du monde professionnel, et se relancer. « Mes éducateurs m’ont proposé d’y participer. Je n’étais pas obligé. J’ai saisi cette chance. J’ai rencontré les bonnes personnes. J’ai pris en maturité, j’ai pris confiance en mes éducateurs, j’ai compris qu’ils étaient là pour m’aider. Auparavant, je ne m’en rendais pas compte  », explique-t-il.

Parmi les bonnes personnes rencontrées se trouve Olivier Finaz, acteur majeur de l’existence de ce programme.

«  Ça a complètement changé ma vie de partir là-bas  »

Olivier Finaz est le fondateur et le directeur de l’entreprise ATS, qui œuvre dans l’artisanat de luxe pour des grandes marques françaises (Dior, LVMH, Chanel, Hermès, etc.). C’est dans son entreprise, au château de Tournin à La Tour-du-Pin, que Wassim va se relancer, en débutant une formation générale au mois de janvier : «  Après le week-end, nous nous sommes revus à La  Tour-du-Pin. Il m’a fait visiter son atelier. Ça m’a plu. Avant, je n’avais pas de projets, je me voyais livreur ou… je ne sais pas. » Briser la glace. C’est l’objectif ultime de ce week-end.

«  On ne vient pas tous du même milieu. Au départ, c’est difficile de discuter. Les activités nous permettent de nous rapprocher. Ça a complètement changé ma vie de partir là-bas. Avant, j’étais “tout en bas”. Je n’avais rien dans ma tête, je ne savais pas quoi faire. Maintenant, oui  », témoigne Wassim.

Neuf jeunes de l’Isère, de Savoie et de Haute-Savoie ont participé à ce week-end. Tous veulent tourner la page. Pour Wassim, cela commencera donc aux ateliers de luxe d’ATS, au château de Tournin, classé monument historique.

« J’ai saisi une chance. Et ça a marché. Je ne regrette pas. »
Wassim Djeghdi

Olivier Finaz est le fondateur et directeur de la société  ATS. Photo Le DL/G. D.

➤ Olivier Finaz : « Ces jeunes peuvent se révéler, devenir libres et indépendants »

Olivier Finaz, directeur de la société ATS, témoigne : «  Pendant trois jours, on dort avec eux en refuge, on marche, on discute. C’est essentiel pour créer une relation qui se ferait difficilement au cours d’un simple entretien dans un bureau. C’est une formidable aventure professionnelle. Ces jeunes sont capables d’être doués de leurs mains, doués si on les forme. Ils ne le savent parfois pas eux-mêmes, car ils n’ont pas eu l’occasion de travailler sur quelque chose. Ils sont un peu dans la culture du difficile, de l’échec. Là, ils peuvent se révéler, passer à autre chose, en ayant une formation puis un métier pour devenir libres et indépendants. Chaque année, nous intégrons deux ou trois jeunes en formation aux ateliers d’ATS. D’autres vont dans différentes entreprises. Ça donne de l’espoir. Je me remémorerai toujours un jeune qui m’a dit : “Ah bon, les jeunes sous protection judiciaire peuvent s’en sortir ?”. Du côté des entreprises, ça nous permet de sortir de nos préjugés, de penser autrement, de ne pas les voir simplement comme des jeunes qui ont des problèmes de délinquance. »

Yves Frigo, de la Direcct, Émilie Buttin, directrice départementale de la PJJ de l’Isère, Danièle Burel, directrice territoriale de la PJJ Savoie/Haute-Savoie, Caroline Gadou, sous-préfète de La Tour-du-Pin et Olivier Finaz, de la société ATS, sont parmi les principaux acteurs de ce programme. Photo Le DL /G.D.

➤ “Ascension pour l’insertion” : une première en Isère

Le programme “Ascension pour l’insertion” est issu d’un précédent projet, nommé “Marcher pour entreprendre”.

À l’origine, celui-ci, basé sur le même principe, avec une marche en montagne, avait été initié par la préfecture du Rhône, la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse et du Medef Lyon Rhône. La société ATS y participait jusqu’en 2016, date à laquelle la préfecture annonçait n’avoir plus les budgets de maintenir cette opération. Elle a donc été reprise en 2017, notamment par la société d’Olivier Finaz. L’action a été menée pour la première fois en Isère en 2020, grâce à la rencontre de plusieurs acteurs, parmi lesquels : la sous-préfète de La  Tour-du-Pin Caroline Gadou, Olivier Finaz, avec ses ateliers de La Tour-du-Pin, des entrepreneurs, responsables d’entreprises et de branches professionnelles, la directrice de la protection judiciaire de la jeunesse de l’Isère ainsi que celle de la Savoie et de la Haute-Savoie.

Auteur :
Guillaume Drevet 
Le Dauphiné Libéré

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :