Histoire du Web, partie 4

« Un seul web partout et pour tous »

Le World Wide Web Consortium, abrégé par le sigle W3C, est un organisme de standardisation à but non lucratif, fondé en octobre 1994 chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web telles que HTML5, HTML, XHTML, XML, RDF, SPARQL, CSS, XSL, PNG, SVG, MathML et SOAP. Fonctionnant comme un consortium international, il regroupe, au 14 août 2020, 434 entreprises partenaires.

Le leitmotiv du W3C est « Un seul web partout et pour tous »

Le W3C a été fondé par Tim Berners-Lee après avoir quitté le CERN en octobre 1994. Le W3C a été fondé au MIT/LCS (Massachusetts Institute of Technology / Laboratory for Computer Science) avec le soutien de l’organisme de défense américain DARPA.

En avril 1995 l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA), avec le soutien de la commission européenne, accueille la partie européenne du W3C, tandis que l’université Keiō, au Japon, héberge le W3C en Asie à partir de septembre 1996. Le W3C a créé de nombreux bureaux régionaux dans le monde dont la mission est de servir de point de contact local, et de diffuser les spécifications du W3C. En octobre 2007 on comptait 16 bureaux du W3C dans les différentes régions du monde qui couvrent l’Australie, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, la Chine, l’Allemagne, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, l’Inde, l’Irlande, Israël, l’Italie, le Maroc, la Corée, l’Afrique du Sud, l’Espagne, la Suède, et le Royaume-Uni. En janvier 2003, le consortium ERCIM prend le relais de l’INRIA pour héberger la partie européenne du W3C. Le W3C est supervisé par son fondateur Tim Berners-Lee, l’inventeur du Web et le principal créateur du système d’adressage URL, du protocole HTTP, et du langage HTML.

En 2009, Tim Berners-Lee crée une fondation indépendante du W3C, baptisée « World Wide Web Foundation » dans le but d’étendre le Web aux pays en voie de développement et de garantir un Web ouvert, utilisable par tous.

En 2020, le nombre de bureaux locaux est passé à 92 et couvrent moins d’une vingtaine de pays répartis sur les continents d’Europe, d’Asie, d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et d’Afrique.

Gestion
Sa gestion est assurée conjointement par le MIT aux États-Unis, l’ERCIM en Europe (dont l’INRIA en France), l’université Keio au Japon et l’université Beihang en Chine.

Le 8 mars 2010, Jeffrey Jaffe (précédemment CTO de Novell) devient le nouveau CEO du W3C. Auparavant, le CEO était Steve Bratt (maintenant CEO de la World Wide Web Foundation) et avant ce dernier, Jean-François Abramatic était chairman du W3C.

Employés
Le W3C a environ une soixantaine d’employés comprenant des personnes responsables des groupes de travail, du personnel administratif, des administrateurs systèmes et des responsables de la communication. Ils sont garants du bon respect de la charte de fonctionnement du W3C. Les anciens employés sont listés sur la page « Alumni ».

Membres participants
À côté d’industriels et d’éditeurs informatiques, en particulier les éditeurs des navigateurs (Mozilla Fondation, Microsoft, Apple, Opera ou Google), on trouve également des centres de recherches (Inria, National Research Council Canada, etc.), des opérateurs de réseaux, ainsi que des entreprises investies dans le Web comme Braillenet, la Bibliothèque du Congrès ou la BBC.

Une recommandation* W3C est l’étape finale d’un processus de ratification du groupe de travail du World Wide Web Consortium (W3C) concernant un standard technique. Cette dénomination signifie que le document a été soumis à une revue publique et aux membres de l’organisation W3C. Son but est de standardiser la technologie web. C’est l’équivalent d’un standard technique publié par d’autres industries.

Processus, recommandation, spécification :

Un document W3C traverse plusieurs étapes avant de devenir une Recommandation* :

  1. Working Draft (WD) : brouillon de travail ;
  2. Last Call Working Draft : dernier appel ;
  3. Candidate Recommendation (CR) : candidat à la recommandation ;
  4. Proposed Recommendation (PR) : recommandation proposée ;
  5. W3C Recommendation (REC) : recommandation du W3C.

Une recommandation peut être mise à jour par errata édités séparément, jusqu’à l’accumulation d’un nombre suffisant de modifications ; une nouvelle version de la recommandation est alors publiée (XML en est aujourd’hui à sa cinquième version). Parfois, une recommandation recommence le processus, comme RDF. Le W3C publie aussi des remarques informatives qui ne sont pas destinées à être traitées en tant que normes.

Le consortium laisse le soin aux fabricants de suivre les recommandations. Contrairement à l’Organisation internationale de normalisation ou d’autres corps internationaux de standardisation, le W3C ne possède pas de programme de certification. Cependant la plupart des spécifications techniques du W3C définissent la conformité de façon formelle au sein d’une section conformité et de l’emploi de la RFC 2119.

Les groupes de travail sont tenus, depuis novembre 1999, de produire un rapport d’implémentation pendant la phase de Candidate Recommendation, en vue d’améliorer le niveau d’implémentation des spécifications.

Robert Elliot Kahn, dit Bob Kahn (né le 23 décembre 1938, Brooklyn, New York), est un ingénieur américain au Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) et co-inventeur avec Vinton Cerf du protocole TCP/IP. Consultant chez Bolt, Beranek et Newman, il a élaboré le premier protocole de communication par paquets pour répondre à la nécessité de connecter rapidement des ordinateurs différents en cas de guerre. Il expérimente sa technologie sur quatre sites et crée ainsi l’embryon du réseau Arpanet, un projet militaire financé par la DARPA.

Auteur :
Miguel Vasquez
Rédacteur
Publié le 22 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :