Editorial – Les bonnes nouvelles, c’est pas pour demain

Cet article date du 16 décembre 2020.

Ils sont cafetiers, restaurateurs, comédiens, gérants de cinéma et voient l’avenir sur un écran noir. Aux responsables du gouvernement, ils ont trois mots à dire : « Laissez-nous travailler ! ». Peine perdue, le virus commande. Fermetures et couvre-feu resteront de rigueur, peut-être jusqu’aux effets espérés du prochain vaccin.

Devant le Secours populaire ou les Restos du cœur, les files d’attente s’allongent comme des jours sans pain. Ils sont étudiants, vendeuses, serveurs, jeunes diplômés, saisonniers, intermittents du spectacle, apprentis, intérimaires… les néo-chômeurs de l’an Covid ! En dépit des aides de l’État, dont tous ne profitent d’ailleurs pas, les voici contraints de se soumettre à un humiliant assistanat. Combien d’honnêtes et laborieuses personnes se retrouvent ainsi plongées dans une soudaine précarité ? On comprendra bientôt la violence du choc que subit la société française. De quoi s’angoisser, même si nos voisins d’Europe ne filent pas un meilleur coton. Notre pays va traîner pendant longtemps les blessures et le traumatisme d’un cataclysme social inédit. Une fois levé le brouillard de la crise sanitaire, il y aura tant à reconstruire dans un paysage économique dévasté. La France en a vu d’autres, d’accord, l’Histoire raconte sa capacité de rebond après les grandes défaites. Pour l’heure, la guerre forcée contre l’épidémie continue et sans certitude que le pire soit passé. Emmanuel Macron n’exclut pas d’avoir à prendre, dans les prochains mois, des décisions si « dures » qu’elles pourraient l’empêcher de « se représenter en 2022. » Bigre. À l’impopularité que le Président redoute aujourd’hui, on mesure assez bien ce qui attend le peuple demain. Mieux vaut se préparer à une avalanche de mauvaises nouvelles.

Auteur :
Gilles Debernardi
Le Dauphiné Libéré
Publié le 24 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :