Humanité et Politique – Georges Clemenceau, partie 4

Miguel Vasquez poursuit la présentation de Georges Clemenceau. Voici la quatrième partie.

Désavoués pour leur complicité avec les révolutionnaires, Arago démissionne, suivi de Clemenceau. Le gouvernement obtient la confiance des Parisiens par le plébiscite du 3 novembre, et organise des élections municipales le 5 novembre. Clemenceau est élu dans le 18e arrondissement. Il est cependant destitué le 22 janvier 1871, jour d’une manifestation à l’Hôtel de Ville, pour avoir demandé, avec d’autres maires d’arrondissement réunis par Jules Favre, la démission du général Trochu. L’armistice, refusé par Clemenceau et le peuple parisien, est signé six jours plus tard.

Le 8 février, ayant refusé l’offre de Gambetta de devenir préfet du Rhône, il est élu député de la Seine (en 27e position) au sein de la nouvelle Assemblée nationale. Il figure alors sur les listes électorales de l’Union républicaine, s’opposant à la paix léonine avec Bismarck, aux côtés de Victor HugoGaribaldiGambettaCourbetLouis Blanc, etc.

De la Commune au conseil municipal de Paris

Georges Clemenceau photographié par Étienne Carjat (vers 1871).

Début mars 1871, Clemenceau est à Paris. Le 1er mars 1871, il appelle ses concitoyens à s’abstenir de toute violence lors de l’entrée des Prussiens dans la ville. Lors du soulèvement du 18 mars 1871, accompagné du capitaine Mayer et Sabourdy, il tente de sauver de la foule les généraux Thomas et Lecomte. Le soir, le Comité central de la garde nationale a pris le pouvoir à Paris, et décide l’organisation d’élections municipales.

Deux jours plus tard, à l’Assemblée réunie à Versailles, Clemenceau dépose, avec 18 députés républicains, un projet de loi afin d’organiser l’élection d’un conseil municipal de 80 membres à Paris, « qui aura le titre et exercera les fonctions de maire de Paris ». Il navigue ainsi entre le gouvernement de Thiers et la Commune de Paris, tentant de concilier les camps ennemis, ce qui lui attire l’inimitié des deux parties. Les communards, à qui il reproche d’être sortis de la légalité, le font ainsi démissionner de sa fonction de maire le 22 mars, le remplaçant par un délégué du Comité central. Ce dernier organise des élections municipales le 26 mars 1871, au cours desquelles Clemenceau n’obtient que 752 voix sur 17 443 votants.

Minoritaire, il démissionne de son poste de conseiller municipal et de député la veille de la proclamation de la Commune, et fonde avec d’anciens maires la Ligue d’union républicaine des droits de Paris, qui tente de négocier avec les deux camps. Il quitte Paris le 10 mai 1871 afin de rejoindre le congrès des municipalités à Bordeaux, interdit par le gouvernement Thiers. Devant cet échec, il tente de revenir à Paris, mais ne peut entrer dans la ville, soumise à l’attaque sanglante du gouvernement Thiers.

Soupçonné de connivence avec la Commune, il se rend clandestinement en Vendée, puis à Belfort et Strasbourg annexé, avant de retourner à Paris le 15 juin 1871. Battu aux élections complémentaires du 2 juillet 1871, il se fait élire conseiller municipal de Paris le 30 juillet 1871, à Clignancourt. En 1872, il se bat en duel avec Poussargues, ce qui lui vaut 15 jours avec sursis et 25 francs d’amende. Il est réélu lors des élections municipales de novembre 1874.

Le 29 novembre 1875, il est élu président du conseil municipal de Paris par 39 voix sur 54 suffrages. Il déclare :

« Le caractère dominant de notre politique municipale […] c’est d’être profondément imbue de l’esprit laïque, c’est-à-dire que, conformément aux traditions de la Révolution française, nous voudrions séparer le domaine de la Loi, à qui tous doivent obéissance, du domaine du Dogme, qui n’est accepté que par une fraction seulement des citoyens. »

Auteur :
Miguel Vasquez
Rédacteur
Publié le 29 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :