Accusé de racisme, le youtubeur Norman s’excuse

ARTICLE. Le youtubeur Norman a été accusé de racisme et de misogynie après qu’un extrait de son dernier spectacle a déclenché une polémique sur les réseaux sociaux. Plutôt que d’assumer et laisser couler, il a préféré s’excuser et entamer un pamphlet antiraciste pour se défendre. Car dans ce milieu, la réputation vaut beaucoup d’argent.

Accusé de racisme, le youtubeur Norman s’excuse

A nouveau, une polémique sur le racisme et l’humour est venue alimenter la grande machine à broyer des réseaux sociaux. Dans son viseur, le youtubeur Norman. Son spectacle, intitulé “Le spectacle de la maturité”, qu’il joue depuis un an, est disponible en vidéo sur Amazon Prime depuis le 4 décembre dernier. Immanquablement, un petit bout de sketch a été isolé et décortiqué par la toile. Face à la salle, Norman Thavaut a attaqué Hollywood : “Dans le prochain James Bond , le personnage de James Bond, agent 007, sera incarné par une femme renoi (sic). Est-ce qu’on n’est pas allé trop loin dans la lutte contre le racisme ? My name is Bond, Fatoumata Bond. Non ça va pas du tout, je suis pas d’accord.” puis il a poursuivi : ” Ou alors ok, on dit que James Bond est une femme renoi. Mais alors le jour où on tournera le biopic de Michael Jordan au cinéma, je veux qu’on mette Thierry Lhermitte.”

Une séquence qui n’est pas passée pour certaines personnes fragiles qui se sont empressées de s’indigner à grands renforts d’hashtags sur twitter et autre Instagram. L’humoriste a été frontalement accusé par la chanteuse Yseult, ou bien encore le compte Instagram “Décolonisons-nous” (sic) de faire le lit du racisme le plus crasse sur notre territoire. Le sketch serait donc à leurs yeux misogyne et raciste. Le grand bingo du « badbuzz » sur twitter, en somme. Immanquablement, la machine s’est mise en branle et ce qui aurait pu n’être qu’une polémique se dégonflant rapidement, s’est emballé dans les remous des réseaux sociaux.

Probablement affolé par l’ampleur (gonflée par quelques médias en quête de badbuzz et prompts à faire des articles à la moindre réaction sur twitter) des réactions suscitées, Norman s’est livré à l’exercice classique de la contrition. Tant de youtubeurs s’y sont déjà essayés après avoir été désignés à la vindicte populaire ! Lundi sur Instagram, il a nié avoir voulu se moquer du prénom Fatoumata tout en s’excusant d’avoir pu blesser des personnes. Mais sentant qu’il fallait donner plus de gages à notre époque, le regard sombre, la voix solennelle, il a expliqué que “dans ce spectacle, je parle du privilège blanc, de la culpabilité blanche, de mes potes rebeu qui passent leur temps à se faire contrôler, des inégalités salariales.” Avant de conclure :”Le contenu du spectacle ne laisse planer aucun doute sur le fond de ma pensée et sur la sincérité de mon engagement antiraciste”

L’antiracisme ainsi que les thèses indigénistes font leur chemin et s’immiscent progressivement au sein de la société. Les adolescents y sont perméables et particulièrement sensibles sur les réseaux sociaux, miroir déformant (mais précurseur) de la société. Or les youtubeurs humoristes français les plus connus (Norman, Squeezie, Cyprien, Natoo, Mcfly et Carlito pour ne citer qu’eux) s’adressent essentiellement à ce public. Il faut donc absolument leur donner des gages et les flatter dans le sens du poil. Les enjeux financiers sont de taille. Norman expliquait en février au média belge DH que : “ Une vidéo coûte tellement d’argent que je ne gagne pas tant que cela (…) Je gagne surtout ma vie avec des opérations publicitaires ou mes droits d’auteur.(…). Quand tu cumules le tout, je vis très bien mais Youtube n’est pas une machine à sous !” Et qui dit opérations publicitaires dit image à préserver. A tout prix, au risque de tuer la poule aux œufs d’or.

Le phénomène d’ostracisation de youtubeurs (soyons honnête, ils sont loin d’être les seuls concernés par cette chasse aux sorcières, laquelle s’étend à toute la société présente sur les réseaux sociaux) s’est aussi particulièrement accéléré ces dernières années, notamment depuis la résurgence du mouvement Black Lives Matter en 2020, suite au meurtre de George Floyd par les forces de police américaine. Les vidéastes se sont mis, pour certains à laver plus blanc que blanc. Se comportant comme la plupart des grandes enseignes, les youtubers se sont vus pousser des ailes de pourfendeur du racisme

Par exemple, Cyprien – pourtant lui-même accusé de racisme en 2014 pour un sketch sur les Roms – a expliqué comment “s’éduquer et être actif face au racisme” sur twitter. Il y a partagé un document intitulé “Ressources antiracistes à destination des personnes blanches”, comportant des liens vers des articles de Rokhaya Diallo, Danièle Obono, ou des collectifs militants comme “La vérité pour Amada” ou bien le “CCIF”, “Urgence, notre police assassine”. Une bonne conscience à peu de frais, car on guette toujours le moindre tweet du youtubeur allant au-delà de ce partage, et étayant un peu plus sa pensée, son idéologie, antiraciste. En novembre 2019, en direct, le numéro 1 des youtubeurs Squeezie a fustigé le “passé misogyne et raciste” de la France avant d’enchainer sur un pamphlet concernant l’égalité salariale entre les hommes et les femmes.

Et gare à qui dépasse un peu du moule. Les accusations de racisme, bien que brandies à toute occasion désormais, ne sont pas à prendre à la légère. Sur les réseaux sociaux, les raids des Social Justices Warriors peuvent avoir des répercussions très concrètes. Pointés pour leurs opinions considérées divergentes (au mieux) ou d’extrême droites (dans la plupart des cas) par leurs opposants, des youtubeurs comme récemment le Raptor Dissident ou Bruno le Sale ont vu leur partenariat avec l’entreprise Nord VPN annulé à la suite d’accusations de racisme ou de fascisme, de la part d’usagers de twitter. Les entreprises préfèrent désormais sponsoriser des contenus consensuels plutôt que de prendre le risque du Bad Buzz. Ce que redoute Norman.

Frédéric Molas, alias Joueur du Grenier a pris le parti de ne pas céder à la vindicte populaire comme la plupart de ses collègues. Coutumier de l’humour grinçant et politiquement non correct (donc très souvent pointé du doigt et accusé de tous les maux), il a expliqué sur twitter sa démarche : “je suis entouré d’exemples de mes collègue Youtubeurs qui ont eu beau essayer de caresser ces gens-là dans le sens du poil, ça les a pas empêchés de leur sauter à la gorge à la moindre occasion. Donc non, hors de question de m’excuser, parce que j’ai rien à me faire pardonner.” Interrogé par le youtubeur Absol, il développe : “ sur internet, c’est un sport de s’offusquer. Se plaindre est devenu le seul moyen d’exister. S’ils arrêtent de se plaindre, ils arrêtent d’exister. Je suis partisan de la liberté. Tout le monde peut se moquer de tout le monde (…) Merde, la colonisation, j’étais pas là, moi !”

Les réseaux sociaux peuvent être le cancer de l’humour, visant inéluctablement au consensuel. Un vidéaste avait d’ailleurs publié une vidéo le 1er juin 2018 à ce sujet. On y regardait des soldats symbolisant des humoristes faisant face à un déluge de balles (lesquelles y incarnaient les avis des utilisateurs de twitter) s’abattant à chaque blague plus ou moins controversée. Fatigué, l’un des soldats s’affaissait contre un arbre et lâchait : “C’est au-dessus de mes forces. Faire rire dans un tel climat de haine, d’animosité et d’injure gratuite c’est trop pour moi.” Ce soldat, c’était Norman Thavaud. Un acteur lui donnait alors la réplique :”Vous imaginez si tout le monde pensait comme vous ? Plus de créativité, plus d’humour, c’est ça que vous voulez ?” … Depuis lundi, le soldat Norman a déserté le champ de l’humour au nom de l’antiracisme et des bénéfices.

Auteur :
La rédaction
Publié le 30 décembre 2020

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :