Camembert : les petits producteurs remportent une bataille contre les industriels

ARTICLE. Une guerre de trente ans entre les producteurs de camemberts AOP et les groupes industriels laitiers va peut-être s’achever cette année. Depuis le 1er janvier, les étiquettes ne peuvent plus comporter la mention : “fabriqué en Normandie”. 3 mot qui cachent de gros enjeux.

Camembert : les petits producteurs remportent une bataille contre les industriels

Entre 1914 et 1918, tandis que les rafales des mitrailleuses allemandes balayaient les tranchées françaises, les fabricants de camemberts se battaient pour que leur fromage reste intégré aux rations des soldats. Plus de 100 ans après, il est toujours question de guerre, et toujours de camembert, mais le champs de bataille s’est déplacé en Normandie, et confronte désormais les petits producteurs de ce fromage avec les grands industriels laitiers.

S’il est prématuré de crier victoire, les petits producteurs AOP ont tout de même remporté une bataille plus qu’importante face à leurs concurrents. Depuis le 1er janvier, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) interdit la présence de la mention “fabriqué en Normandie” sur les étiquettes de camembert. La décision date du bulletin officiel la DGCCRF de juillet dernier. L’organisme donnait aux industriels jusqu’au 31 décembre 2020 pour appliquer cette directive. Seules les mentions “camemberts de Normandie » seront désormais autorisées.

Cette nuance, entre camemberts “de Normandie » et “fabriqué en Normandie”, peut paraitre anodine, mais elle ne l’est aucunement. Dès 1992, une directive européenne interdisait cette dernière appellation, coupable selon elle d’induire le consommateur en erreur. Le camembert de Normandie bénéficie d’une appellation d’origine protégée (AOP) depuis 1996. Il répond donc à un cahier des charges précis. Le camembert “fabriqué en Normandie”, lui, n’en a aucun, si ce n’est le lieu de fabrication. Le lait pourrait bien venir de Chine ou de l’Antarctique, que cela ne changerait rien à l’étiquetage. Si le fromage AOP est issu d’un lait local et cru, le fromage industriel est pasteurisé, aseptisé.

Une situation ubuesque qui révolte les producteurs AOP depuis des années. L’interdiction de 1992 a bénéficié d’une tolérance de cinq ans par l’Union européenne. Une tolérance qui a été étendue à nouveau en 1997. Sans que personne ne se préoccupe du sujet, l’étiquetage, pourtant frauduleux, a persisté jusqu’à aujourd’hui. Il faut dire que les forces de combats en présence sont largement en faveur des industriels. Les producteurs AOP Normands ne représentent que 6 000 tonnes de camemberts, contre 60 000 tonnes pour les grands groupes industriels. Pourtant, à partir de 2007, David a enfin décidé d’affronter Goliath.

Patrick Mercier, producteur AOP de camembert et président de l’Organisme de défense de l’appellation camembert de Normandie a entamé une lutte médiatique et judiciaire contre les industriels depuis 2007. En 2018, le fossé entre les deux acteurs semblait s’être comblé, grâce à un accord de principe visant à créer deux labels regroupés sous une grande AOP : le Camembert AOP « cœur de gamme » et “haut de gamme”. Un accord de principe, validé par les industriels. Sauf que le jour du vote, en janvier 2020, le “non” l’a emporté à 53%. Les grands groupes ont finalement refusé les contraintes que leur auraient imposé ces nouvelles appellations. Ou ont bénéficié de ces deux ans pour jouer la montre, c’est selon l’interprétation.

Avaient-ils en tête l’action de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ? Sans doute pas, vu la tentative des groupes industriels laitiers de contester la décision auprès du Conseil d’État, le 24 décembre. Un recours rejeté. Reste désormais à vérifier que l’étiquetage des camemberts pasteurisés respecte bien les nouvelles normes. Après tout, ce n’est pas comme si cette interdiction datait déjà de 1992.

Auteur :
La rédaction
Publié le 6 janvier 2021

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :